masculins / OL 2 - Sochaux 1

1… 2… 3… clichés

Publié le 30 juillet 2007 à 17:26 par BV

Samedi 28 juillet, l’Olympique Lyonnais s’est octroyé son sixième Trophée des Champions. Du but valable, mais non validé, de Milan Baros à la passe de Karim Benzema en passant par la reprise décisive de Cris, retour en images sur la rencontre avec une vague sensation de « déjà-vu ».

BENZEMA A LA PASSE
Le bilan du début de saison de l’Olympique Lyonnais est plus qu'encourageant : 5 victoires et une seule défaite. Impossible de dissocier Karim Benzema de ce bon départ. Le jeune attaquant lyonnais a marqué à deux reprises lors de la Peace Cup, tournoi dont il fut élu Ballon d’Or.
Mais le nouveau numéro 10 olympien se révèle également être un formidable passeur, capable de faire le geste juste au moment opportun comme en témoigne sa passe de l’extérieur du pied en profondeur, entre Pichot et Elbounadi, pour Sidney Govou, parfaitement lancé à la limite du hors-jeu, face à Sochaux.
« Le système en 4 – 4 – 2 lui offre plus de liberté, confie l’ancien avant centre rhodanien Florian Maurice. Karim va ainsi pouvoir plus décrocher, plus aller dans les espaces ». Une action de jeu déjà entrevue face à River Plate durant la Peace Cup, Karim Benzema lançant en profondeur, et à l’aveugle, Hatem Ben Arfa pour un imparable une-deux.
Son immense talent, une parfaite vision du jeu, une complicité évidente avec ses coéquipiers et la bonne course de ces derniers ont fait le reste.
[IMG42360#C]

PAS VERNI MILAN !
Le regard est incrédule. Les matchs se suivent et se ressemblent. Moins de trois semaines après s’être vu refuser un but valable contre Lille, Milan Baros n’en croit pas ses yeux : comme face aux Nordistes, le ballon a une nouvelle fois bel et bien franchi la ligne mais, comme face aux joueurs de Claude Puel, les arbitres ne l’ont pas vu.
Le scénario est identique : le cuir heurte la barre transversale et rebondit derrière la ligne de but. Pourtant très actif et généreux à la pointe de l’attaque rhodanienne, l’attaquant tchèque aurait à n’en pas douter mérité d’ouvrir son compteur but.
Après la reprise de la tête de Keita sur le poteau contre Bolton, les Lyonnais ont donc déjà frappé sur les montants à trois reprises en ce début de saison 2007/2008.
[IMG42362#C]

CRIS CAPITAINE ET BUTEUR
« Premier match, premier but, première victoire et premier trophée en tant que capitaine ». Au coup de sifflet final, Cris, porteur du brassard pour la première fois de la saison à Gerland avait du mal à cacher son émotion. « Il ne me restait plus qu’à la mettre au fond » s’excuse-t-il presque. Sur un corner de Kader Keita, Karim Benzema reprit le cuir de la tête. Malgré un somptueux réflexe de Teddy Richert, à bout portant, Cris vint crucifier le portier doubiste pour permettre aux siens de prendre un avantage définitif, dans les arrêts de jeu de la première période.
Un but ressemblant à s’y méprendre à celui inscrit par son compatriote et coéquipier Fred, la saison passée, le 28 avril 2007 lors de la 34e journée de Ligue 1. Sur corner, Juninho avait alors servi Malouda. La belle « horizontale » de Yohann Pelé n’avait pas suffi, le ballon échouant dans les pieds de l’attaquant brésilien. Décidément, à l’OL, un buteur auriverde peut en cacher un autre.
[IMG42361#C]
Sur le même thème