club / OL 2 - Auxerre 0

1… 2… 3… clichés

Publié le 06 août 2007 à 16:33 par BV

Dimanche 6 août, l’Olympique Lyonnais a dominé Auxerre. Du but de Karim Benzema à celui de Milan Baros, en passant par la série de dribbles de Keita, retour en images sur la rencontre.



GOVOU - BENZEMA : LE TICKET GAGNANT
Karim Benzema et Sidney Govou vont-ils continuer longtemps à se faire des politesses ? Tout Gerland l’espère en tout cas. Cette saison, le numéro 14 olympien a déjà délivré deux passes décisives à son coéquipier. Ce dernier lui a rendu la pareille lors du trophée des champions face à Sochaux.
Pour le premier match de championnat de la saison, face à Auxerre, les deux Lyonnais ont même poussé le mimétisme jusqu’à inscrire un but quasi similaire à celui marqué contre Shimizu en Peace Cup. Seule différence mais de taille : Karim Benzema avait alors marqué du pied droit.
La construction est identique : sur le côté droit de la surface, Sidney Govou infléchit sa course vers le centre avant de transmettre le cuir à Benzema. Ce dernier contrôle et décoche une frappe surpuissante qui vient se loger dans la lucarne adverse.
[IMG42419#C]
[IMG42420#C]

L'ENCHAINEMENT DE KADER KEITA
Certes tout ne fut pas parfait dans le jeu de Kader Keita. Face à Auxerre, l’ancien Lillois manqua parfois de lucidité dans le dernier geste mais ses dribbles chaloupés, ses feintes de corps et autres coups de l’élastique auront enflammé Gerland.
Les joueurs lyonnais sont décidément de bons bâtisseurs… de ponts. Face au PSG, Sidney Govou avait inventé l’enchainement « petit pont – grand pont ». Contre Auxerre, à la 11e minute de jeu, Kader Keita innova à son tour, effaçant coup sur coup Kahlenberg, Pedretti et Thomas d’un enchainement « petit pont – crochet – petit pont ».
Après un coup de l’élastique devant Martin et plusieurs passements de jambe étourdissants, à sa sortie du terrain, l’Ivoirien reçut une standing ovation de la part d’un public conquis par ses formidables qualit©s de dribbles.

[IMG42421#C]

MILAN BAROS A LA LIMITE DU HORS-JEU
Depuis bien longtemps, l’attaquant moderne n’est plus un renard des surfaces, rodant à l’affut dans les 16 mètres 50. Face à des défenses de plus en plus hautes et de mieux en mieux alignées, il doit être capable de se placer à la limite du hors jeu, de partir « dans le dos » des défenseurs.
Face à Sochaux, au moment où le ballon quitta le pied de Jérémy Toulalan, Milan Baros sut parfaitement se positionner sur la même ligne que son garde du corps Marcos. A droite de la défense, Martin couvrait également l’attaquant rhodanien.
Après un contrôle orienté du pied droit, le Tchèque piqua le cuir devant le portier icaunais pour inscrire son tout premier but de la saison.
« Je suis content pour lui car il n’a pas été heureux depuis le début de la préparation, déclara Alain Perrin. Ce but récompense son travail et son abnégation ». Après s’être vu refuser deux buts valables en Peace Cup et lors du Trophée des Champions, à l’image de l’OL, l’attaquant lyonnais a bien lancé sa saison.

[IMG42422#C]
Sur le même thème