masculins / CDF Finale

1973 : L’OL et une histoire de mains

Publié le 26 avril 2012 à 10:00 par R.B

L’OL va soulever sa 2ème Coupe en s’imposant en fin de match.

Le FC Nantes était le champion de France et visait le doublé. L’OL avait une belle équipe mais n’était pas régulier dans ses performances. Mais l’OL pouvait battre n’importe qui comme le disait Fleury Di Nallo. Ce fut une très belle finale que Bernard Lacombe n’a pas oubliée. « Je crois que les Nantais se sont vus trop beaux après leur championnat réussi. L’OL a été plus agressif avec plus d’envie… Cela a fait la différence et Daniel Ravier a été énorme dans le couloir gauche… ». Une finale où l’OL avait ouvert le score sur un penalty de Trivic sifflé après une action de Chiesa. Après, il y eut deux buts entachés d’une faute de main ; celle de Lacombe et celle de Couécou… Au final, l’OL s’imposait 2 à 1 et Aimé Mignot remportait la Coupe de France en tant qu’entraineur après l’avoir soulevée comme joueur. Ce sera aussi le fameux retour à Lyon à la gare de Perrache, noire de monde avant la descente de la rue de la République… inoubliable.



Pour arriver au Parc des Princes, l’OL avait éliminé Noeux-les-Mines 3 à 1, RC Paris 2 à 1, Bordeaux 3 à 0 et 1 à 3, l’OL 0 à 1 et 4 à 0, Avignon 0 à 1 et 4 à 1. Les buteurs : Lacombe 8, Di Nallo 3, Trivic 3, Chiesa 2, Baeza 2.


Le 17 juin 1973 au Parc des Princes, 45 734 spectateurs ; arbitre, M. Wurtz.

OL : Chauveau – Domenech, Mihailjovic, Cacchioni, Lhomme – Prost, Trivic – Chiesa, Lacombe, Di Nallo, Ravier. Entr : Mignot.

Nantes : Bertrand-Demanes – Osman, Bargas, Gardon, De Michèle – Michel, Pech – Blanchet, Couécou, Rampillon, Maas. Entr : Arribas.


Sur le même thème