masculins / Rétro

2009-2010 : Octobre, par tous les états

Publié le 11 juin 2010 à 09:00 par CC

Octobre restera sans aucun doute le mois de tous les paradoxes.

En Octobre, l’Olympique Lyonnais n’en est pas à une surprise près. Les coéquipiers de Cris passent par tous les états : du plus bel l’exploit au pire des naufrages…

Octobre débute par une bonne nouvelle : l’équipe de Claude Puel est bien décidée à récupérer son titre de champion de France. Un succès 2-0 à Lens le 3 octobre lors de la 8e journée permet aux Lyonnais de prendre pour la première fois de la saison la tête du classement de Ligue 1. Un fauteuil de leader que l’OL conservera malgré le premier couac de la saison, le 17 octobre, avec un revers 2-0 à Gerland face au FC Sochaux. La venue des Lionceaux, marquée par le coup d’envoi donné par Clint Eastwood, tourne au mauvais film de série B.

Mais cet OL version 2009-2010 est capable des plus beaux exploits : le 20 octobre restera à jamais dans les mémoires. L’OL se transcende à Anfield, malgré une première période catastrophique marquée par un but de Benayoun pour Liverpool et la blessure de Cris. Maxime Gonalons, auteur du but de l’égalisation et d’une prestation de haute volée en défense centrale est le héros du match.

Les deux dernières rencontres de ce mois d’octobre seront déconcertantes. En une semaine, l’OL passera d’une sévère gifle à Nice (4-1) à une victoire de prestige à Saint-Etienne dans le 98e derby. Comme un symbole, Bafé Gomis, passé durant l’été de l’ASSE à l’OL, est l’unique buteur sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Octobre décidemment aura été riche en émotions…


Sur le même thème