masculins / Rétro

2009-2010 : Septembre, le mois de Bafé

Publié le 08 juin 2010 à 09:00 par DC

Après une bonne entame de saison au mois d’août, l’OL confirme sa forme du moment en septembre. Retour sur les rencontres de ce mois qui a vu briller Bafé Gomis.

Si l’OL a si bien figuré en ce deuxième mois de la saison 2009-2010, il le doit en grande partie à la puissance de Gomis. Présent en Champions League le mois précédent (il marque deux buts dans la victoire 5-1 contre Anderlecht), il se révèle décisif pour son équipe en Ligue 1, et ce à deux reprises. Tout d’abord au Parc des Princes face au PSG, où il inscrit le but de l’égalisation à la 85° minute, alors que l’OL était mené depuis la 29° et un but de Ludovic Giuly. Puis à Gerland contre Toulouse, où il offre la victoire aux siens à la 71° minute de jeu, alors que les Olympiens étaient malmenés sur leur territoire.
Bafé a donc ramené 4 points à l’OL lors de ces deux rencontres. Pour le reste, le début du mois de septembre sera marqué par une victoire en championnat face à Lorient (1-0), grâce à une réalisation de Michel Bastos. Le groupe de Claude Puel s’imposera alors dans la foulée face à la Fiorentina, sur le même score, pour le premier match de poules en Champions League. Cette fois-ci, c’est Miré Pjanic qui eut raison de l’équipe transalpine.

Sur sa lancée en Coupe d’Europe, Lyon viendra ensuite à bout des Roumains de Debrecen. Avec à la clé une réalisation de l’homme en forme, super Bafé, et une première place de la poule devant Liverpool et Florence.  Ca y est, la saison est lancée, les recrues n’ont pas tardé à donner satisfaction. Tout va bien pour l’OL donc, qui s’installe à la deuxième place du classement de Ligue 1 avec 17 points, à deux longueurs de Bordeaux. Alors qu’en Coupe d’Europe on le rappelle, les "Rouge et Bleu" sont en tête.

Les chiffres du mois de septembre toutes compétitions confondues :
5 matches, 4 victoires et un match nul
9 buts marqués, 2 encaissés
3 buts marqués par Gomis, 2 par Pjanic, 1 par Bastos, Tafer, Kallström et Govou
10 cartons jaunes, 2 pour Bodmer, 1 pour Cissokho, Clerc, Cris, Tafer, Lisandro, Pjanic, Toulalan et Gonalons.
3 joueurs ont disputé l’intégralité des cinq matches, Hugo Lloris, Cris et Jean II Makoun

Sur le même thème