masculins / PSG - OL J-1

24 lyonnais à Paris

Publié le 15 avril 2006 à 12:45 par R.B

L’infirmerie étant vide et la perspective de signer un cinquième titre de rang au Parc, Gérard Houllier a décidé d’emmener 24 joueurs à Paris.

Le groupe :
Coupet, Vercoutre, Hartock – Réveillère, Clerc, Diatta, Cris, Cacapa, Müller, Monsoreau, Berthod, Abidal, Clément, Pedretti, Juninho, Tiago, Diarra, Wiltord, Govou, Malouda, Carew, Fred, Benzema, Ben Arfa.

Gérard Houllier

Gérard, pourquoi 24 joueurs ?
« J’emmène tout le groupe à Paris ai cas ou. Si nous sommes champions, je souhaitais avoir ensemble tous ceux qui ont contribué à ce titre. Tous les joueurs sont prêts. Selon le résultat de Bordeaux à Lille, l’équipe pourrait être différente en ce qui concerne deux ou trois éléments. Comme nous n’avons pas la grosse tête et pour bien vivre ensemble l’éventuel événement sans être dérangés, nous avons choisi de regarder le match à notre hôtel parisien ».

Avez-vous une préférence sur la façon d’être sacré ?
« De toute façon avec 75 points en 33 journées, nous sommes champions sur le terrain. Nous avons effectué une véritable performance. D’ailleurs pour moi le titre est gagné depuis notre succès à Troyes ».

Un mot sur le PSG ?
« Cette équipe est sur une bonne base ; elle a un peu plus de réussite que par le passé ; elle joue mieux. Et puis, l’annonce du rachat par de nouveaux actionnaires avec un nouveau président a créé un climat plutôt favorable. Mais j’ai taquiné mon copain Cayzac en lui disant qu’il ne débuterait pas par une victoire. Nous, nous devons rester solides, concentrés comme nous l’avons fait à chaque fois en déplacement cette saison. C’est important de garder cette invincibilité à l’extérieur ».

Quel sentiment vous habite à l’heure de retrouver le Parc ?
« Je suis content, heureux. J’ai gagné un titre historique avec le PSG et un autre avec l’OL, le tout avec 20 saisons d’écart. L’envie de bien faire au Parc, n’a rien à voir avec le souvenir de France – Bulgarie ».

Enfin si vous êtes champions ce week-end, cela va-t-il changer quelque chose à la fin de saison ?
« Non. Je fais confiance au professionnalisme des joueurs. Le parcours de fin de saison va donner de la valeur à notre titre ».
Sur le même thème