masculins / OL - Bastia J-1

3 questions à Grégory Coupet

Publié le 20 mars 2006 à 19:10 par BV

« Parlons de mon Flo Laville ». C’est par ces mots que Grégory Coupet a entamé un entretien au cours duquel il a évoqué son ancien coéquipier aujourd’hui défenseur central à Bastia et l’importance de la Coupe de France dans la vie du groupe lyonnais.

Que ressentez-vous à l’idée d’affronter Florent Laville ?
C’est mon ami et une personne qui compte énormément pour moi. Je suis bien sûr très content de jouer contre lui. J’attends avec impatiente son retour à Gerland pour voir l’accueil que nos supporters vont lui réserver. J’espère qu’il recevra une énorme ovation. Le connaissant, je sais qu’il sera très touché. C’est un compétiteur et un gagneur, on peut donc lui faire confiance pour nous compliquer la tâche. Face à une belle équipe de Bastia et ses figures de proue que sont Christophe Meslin, Pierre-Yves André ou encore Nicolas Penneteau, on va devoir faire preuve de beaucoup d’abnégation et de volonté pour les battre.

Le voyez-vous vous inscrire un but sur corner ?
Il en est tout à fait capable. Je ne le vois pas m’inscrire un retourné acrobatique mais un bon coup de casque, c’est tout à fait possible. Je vais peut-être mettre deux joueurs sur lui (rires). Plus sérieusement, évoluer sur les terrains durant une saison entière après s’être cassé le genou à deux reprises comme il l’a fait, c'est très fort.

Comment percevez-vous les rotations au sein de l’effectif ?
C’est très bien. C’est pour cela qu’il est très important de faire un bon parcours en Coupe de France afin de concerner tout le monde et laisser certains joueurs se reposer. Dans la vie du groupe, c’est un élément indispensable.
Par ailleurs, on a la volonté de relever un autre challenge et remporter une épreuve que le club n’a plus gagnée depuis 33 ans. La motivation et l’intérêt de chacun à l’entraînement en sont décuplés. C’est donc tout bénéfique pour le club.