masculins / OL - LOSC J-1

3 questions à Tulio De Melo

Publié le 09 mars 2012 à 15:38

Revenu à la compétition le week-end dernier face à Auxerre, le Lillois s’est confié aux médias ce mardi. Il évoque notamment le prochain match de championnat face à L’OL.

Samedi, la tâche ne sera pas facile à Gerland. Même privé de victoires ces dernières semaines, l’OL reste un adversaire coriace. Tu confirmes ?
Totalement. Cette équipe lyonnaise est toujours dangereuse, d’autant plus lorsqu’elle évolue à la maison. Elle possède des joueurs de talent que nous connaissons bien et qui peuvent faire la différence à tout moment. Comme la majorité des grosses écuries du championnat, Lyon est presque dans l’obligation de l’emporter à chaque match à domicile. Surtout en ce moment où les points ne sont pas au rendez-vous. Soyons attentifs et concentrés… Après cette rencontre, il est possible que les deux équipes y voient plus clair quant à la suite de leur saison, même si rien ne sera joué. Les Lyonnais figurent parmi nos concurrents directs pour l’Europe. Pour eux, il s’agit sans doute d’un rendez-vous capital. Nous allons tout faire pour prolonger leur série de matchs sans victoire.

La dernière visite lilloise à Gerland en quart de finale de la Coupe de la Ligue (défaite 2-1) est-elle encore dans les esprits ?
(D’un ton ferme) Non, ça c’est de l’histoire ancienne. Nous sommes passés à autre chose depuis longtemps. Et puis c’était la coupe, un autre contexte. Quoi qu’il en soit, nous avons besoin de gagner. Qu’importe l’adversaire, ça ne doit rien changer à notre volonté de prendre les trois points. Seule la victoire compte.

Un petit mot sur tes compatriotes Cris ou Michel Bastos ?
Cris ? Tout le monde connaît son expérience, son importance à l’OL et dans le championnat de France. Concernant Michel Bastos, c’est pareil. On sait ce qu’il a réalisé lors de son passage au LOSC : c’est un grand joueur mais aussi un très bon ami. J’espère juste que samedi, il ne sera pas trop content après le match (il sourit).

Sur le même thème