masculins / Centre de formation

67 min. pour Cacapa , 90' pour Réveillère

Publié le 15 mars 2006 à 19:40 par CC / SR

C’est sur le terrain numéro 10 de la Plaine des Jeux, à quelques mètres du Stade de Gerland que Claudio Caçapa a joué son premier match depuis sa blessure contractée le 19 janvier.

Sa dernière apparition sur un terrain remontait au déplacement de l’Olympique Lyonnais au stade Marcel Picot, contre Nancy le samedi 14 janvier… Le capitaine avait à cette occasion ouvert la marque après un superbe service du jeune Karim Benzema. Le jeudi suivant, il s’éclipsait de l’entraînement, la main derrière la cuisse gauche avant de déclarer : « Maintenant, je vais supporter l’équipe ». Après les 7 semaines de guérison prévues il a retrouvé le ballon et les terrains de Tola Vologe lundi dernier.
En ce mercredi ensoleillé, l'habituel capitaine de l'équipe de CFA, Mourad Benhamida, comptait à ses côtés 8 joueurs pros, et Claudio était bel et bien présent sur la pelouse du terrain N°10 de la Plaine des Jeux. Il aura évolué durant 67 minutes aux côtés de Diatta, Benhamida et Réveillère en défense.
« Antho », qui n’avait plus disputé 90 minutes depuis la réception de Lille en championnat était de nouveau opérationnel sur son côté droit pour combiner avec Govou. L’attaquant lyonnais s’offrait d’ailleurs la plus belle occasion de la première mi-temps avec cette frappe qui s’écrasait sur la barre transversale des buts monégasques.

Durant cette première période, Caçapa n’aura pris aucun risque inutile tout en se montrant autoritaire dans son secteur. S’appuyant sur Rémy Vercoutre en cas de besoin, le défenseur lyonnais n’aura eu aucun souci. Et même lorsque les Gones s’arrêtaient de jouer après une faute non sifflée du milieu défensif Mongongu dans le rond central sur le Brésilien, l’ASM en profitait mais trouvait un Diatta veillant au grain… et Claudio se relevait sans pépin !

Sur un score nul et vierge, l’arbitre renvoyait les 2 équipes aux vestiaires.
Parmi les 1200 spectateurs assistant à cette rencontre, le coach Houllier et Bernard Lacombe observaient avec un œil attentif pendant que Coupet, Wiltord, Diarra, Hartock, Clerc, Berthod... encourageaient les leurs. Gürüli, Theveniaux et Damiani de la Duchère étaient également venus rendre visite à leurs ex-coéquipiers. Du beau monde donc dans les tribunes pendant que l’équipe de CFA remettait son calendrier à jour face à l’AS Monaco.

Ouverture du score par Benoît Pedretti

A la reprise, Réveillère, sur son côté droit, continuait de tourmenter son adversaire direct. Ce renard faisait preuve de ruse et de panache dans son couloir droit et manquait d’ouvrir le score sur une reprise vicieuse de 30 mètres qui flirtait avec le poteau gauche de Robinet.

Il aura fallu attendre la 78e minute pour voir l’Olympique Lyonnais ouvrir logiquement le score. Un centre de Benzema était prolongé de la tête par Govou pour Pedretti. Faisant preuve de sang froid et de précision, le milieu de terrain lyonnais plaçait le cuir en pleine lucarne monégasque (78’ ; 1-0) sous les applaudissements de Claudio Caçapa, sorti à l’heure de jeu pour l'entrée de Paillot. Nino savourait. Diarra n’en revenait pas…

L’égalisation monégasque

On venait d’entrer dans le temps additionnel lorsque, sur un ballon anodin remis en retrait par inadvertence par Pedretti, Rémi Vercoutre prenait la balle à la main. A la stupéfaction générale, l’arbitre du match sifflait un coup franc indirect dans la surface de réparation. Sur ce coup franc tiré par David Gigliotti, le ballon transperçait le but lyonnais. Coup de froid sur la plaine des jeux. Monaco égalisait sur sa première véritable occasion de la seconde période.

Dans les derniers instants, Lyon était à quelques centimètres d’arracher la victoire. Quasiment sur le coup d’envoi, Benoît Pedretti passait tout près du doublé. Sa frappe à l’entrée de la surface était claquée par le gardien monégasque. Fin du match et grosse déception dans le camp lyonnais.

La feuille de match

A la Plaine des Jeux de Gerland : Olympique Lyonnais et AS Monaco 1-1 (0-0). 1200 spectateurs. Arbitrage : Sébastien Mrozek.

Buts : Pedretti (78e) pour Lyon et Gigliotti (92e) pour Monaco.
Avertissement : Massamba (87e)

OL : Vercoutre – Réveillère, Caçapa (puis Paillot, 67e), Diatta, Benhamida (cap.) – Pedretti, Clément, Thomas (puis Mounier, 78e) – Govou, Benzema, Bettiol ( puis Beynié, 85e).

Monaco : Robinet – Renic, Mangani, Lescure, Massamba – Mongongu ( puis Said, 79e), Gakpé, Esposito, Maurice Belay – Giglioti, Licata (puis Loussaief, 82e)