masculins / Pendant la tr�

6è édition de la Danone Nations Cup à Lyon

Publié le 21 juin 2005 à 20:15

[IMG6049L]La conférence de presse présentant la Danone Nations Cup était dirigé par <b>Franck Riboud</b>, PDG de Danone, <b>Jean-Michel Aulas</b>, président de l'Olympique Lyonnais et <b>Gérard Collomb</b>, sénateur-maire de Lyon. Avec la Ville de Lyon et l'OL, Danone compte réunir tous ces enfants pour une grande fête… une fête de l'enfance.

La conférence de presse présentant la Danone Nations Cup était dirigée par Franck Riboud, PDG de Danone, Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais et Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon.

Cette 6ème édition de la DNC rassemble 32 équipes de jeunes footballeurs (nés en 1993 et 1994). Elle aura pour cadre le stade de Gerland les 2, 3 et 4 septembre 2005 prochains. Cet événement mondialement reconnu, opposant les équipes vainqueurs de leurs championnats nationaux, fait figure de véritable coupe du monde des benjamins.

La Danone Nations Cup 2005, c'est 2 500 000 enfants entre 10 et 12 ans participant aux qualifications, 130 000 clubs impliqués à travers le monde, 900 enfants présents à Lyon pour la phase finale, plus de 200 heures de retransmissions TV dans le monde entier et un parrain d'exception : Zinedine Zidane.

La totalité des recettes sera reversée à l'association ELA (Association Européenne contre les Leucodystrophies).



Franck Riboud, P.D.G du groupe DANONE, lyonnais d'origine, s'est laissé porté par les sentiments pour faire jouer ‘ces enfants' du Monde à Lyon, à Gerland… Avec la Ville de Lyon et l'OL, ils les réuniront pour une grande fête… une fête de l'enfance. Accompagné du président lyonnais, Franck Riboud amène ces jeunes à participer à autre chose qu'un jeu de football puisque l'argent récolté voyage vers d'autres enfants qui n'ont pas la chance de courir comme eux. Il nous définit les objectifs de cette Danone Nations Cup :

« Notre rôle ? On considère le football comme un jeu, d'où l'age de 12 ans des filles et garçons qui participent à cette manifestation. Notre rôle est donc de faire jouer les enfants du monde. Notre marque 'Danone' présente dans 42 pays, amènent déjà aujourd'hui 32 nations à participer aux sélections nationales qui enverront les finalistes à Lyon en septembre prochain. Cela constituera plus de 900 enfants, qui ne penseront strictement qu'à jouer. La bonne nouvelle est que les gens qui viennent les voir, comme les 30 000 personnes présentes à paris l'an passé, viendront surtout pour voir des enfants jouer. On entend beaucoup parler du sport-business, du foot-business , alors savoir qu'il y aura des milliers de personnes présentes dans les tribunes devant un match de foot joué par des enfants de 12 ans, c'est très sympathique.

La coupe du Monde des Benjamins ? C'est un peu ça puisque 32 pays constituent une bonne représentativité de tous les peuples qui vivent sur la terre. C'est d'ailleurs très diversifié. Il y a des Indonésiens, des Mexicains, des Sud-Africains, des Russes, des Tchèques, des Brésiliens…

Il y a eu des parrains de renoms comme Thuram, Lizarazu… Il y a aujourd'hui Zinédine Zidane. C'est aussi une histoire d'amitié avec Zidane. Il a un tel engagement à travers l'association ELA que ce projet ne peut lui être qu'enthousiasmant.



Le président Jean-Michel Aulas a salué « ce succès de l'enthousiasme, de la jeunesse » et a rappelé la « chance formidable pour l'Olympique Lyonnais de pouvoir accueillir ce projet. Tous les ingrédients seront réunis pour aller au-delà du cadre de cette grande compétition et représenter le centre de convergence de grandes valeurs. Nous avions cette volonté de participer à quelque chose de noble, de beau. On a l'envie qu'au travers de la réussite de cette coupe s'exprime comme jamais sa dimension sociale et culturelle.

Cette coupe constitue à nos yeux un symbole très fort pour l'OL car elle véhicule des valeurs que le club développe tant au niveau professionnel qu'au niveau amateur. Fort de 8 titres en 5 ans, on a toujours fait en sorte que la jeunesse soit le point de départ de notre réussite. Ainsi on jette actuellement les bases d'un second centre de formation, ce qui est exceptionnel, notre équipe des 18 ans vient d'être sacrée championne de France et notre équipe professionnelle fait figure d'exemple pour tous les jeunes en finissant la saison première au classement du fair-play 2005 ». Vainqueurs du championnat de France des benjamins en 2003 et 2004, les jeunes de l'OL représentaient parfaitement lors des deux dernières éditions de la DNC cette réussite d'une politique du club axée sur la formation et la jeunesse. Le FCNA sera l'emblème de la France lors de cette compétition 2005 mais l'OL aura certainement l'occasion dans les années à venir de fêter ses champions du monde.