masculins / Benfica - OL

A Bola : « Benfica aura besoin de la magie d’Aimar »

Publié le 02 novembre 2010 à 10:30 par DC

Au matin du match de Ligue des Champions entre le SL Benfica et l’OL, la presse portugaise plante le décor. Coup d’œil…

Le principal quotidien sportif portugais ne s’y trompe pas ce matin, si le Benfica Lisbonne veut remporter son combat face à l’OL ce soir, il faudra un grand Pablo Aimar. « Magia de Aimar precisa-se, Benfica aura besoin de la magie d’Aimar » titre le site internet du journal lusitanien. Le petit meneur argentin, qui n’avait pas eu l’impact escompté à Gerland, « doit montrer les mêmes éclats qu’en championnat » selon A Bola.

« Il est normal que Jorge Jesus - l’entraîneur benfiquiste - et les supporters de Benfica en demandent plus à AImar » poursuit le quotidien. Avant d’insister à nouveau : « D’autant qu’il a déjà brillé en Europe par le passé ». Malgré tout A Bola rappelle que ce week-end, Aimar a donné la victoire aux siens en Liga Sagres, d’un but venu d’ailleurs. Tel un grand Leo Messi ou même Maradona, « Pablo Aimar a effectué une course de 60 mètres, a dribblé cinq joueurs, puis a adressé une frappe imparable qui est venu se loger dans le petit filet averse ».

Mais maintenant, « c’est en Ligue des Champions qu’il doit marquer un but de ce genre » prévient le quotidien. Et d’ajouter : « Il devra être décisif et se créer des occasions ». Une volonté qui n’est autre que celle partagée par l’entraîneur lusitanien, Jorge Jesus, « qui demande plus à son meneur, car la vérité est qu’il a très peu existé à Lyon » conclue A Bola.

Alors c’est sûr, Aimar sera très attendu ce soir, notamment du côté des Portugais. A noter que sur le site internet du club, on reprend les propos de l’entraîneur Jorge Jesus, hier en conférence de presse. « Notre équipe arrive toujours sur le terrain pour gagner, et ce match ne dérogera pas à la règle. Il faudra simplement montrer un niveau de jeu très fort pour espérer ». Il faudra donc s’attendre à un gros combat à 20h45, si l’on en croit la presse lusitanienne.