masculins / Peace Cup

A Busan pour un premier match delicat

Publié le 14 juillet 2005 à 17:39 par R.B

[IMG6241L]21h38. Enfin, la délégation lyonnaise est arrivée à Busan.<br> En un quart d'heure, les bagages seront chargés dans un bus et toute la troupe pourra gagner l'hôtel. <br> Dans l'avion Séoul-Busan, la lecture de la presse locale parle évidemment de la Peace Cup et de cette revanche PSV - OL...

21h38. Enfin, la délégation lyonnaise est arrivée à Busan. En un quart d'heure, les bagages seront chargés dans un bus et toute la troupe pourra gagner l'hôtel. Dans l'avion Séoul-Busan, la lecture de la presse locale parle évidemment de la Peace Cup et de cette revanche PSV - OL. "Je crois que les Lyonnais seront revanchards après avoir perdu la première édition et après leur élimination en Champions League. Ce sera un match acharné...". Guus Hiddink, le coach batave s'attend donc à une sérieuse explication mercredi prochain à Suwon. Les journalistes du coin prévoient une seconde édition encore plus réussie que celle de 2003; il reste encore des billets à acheter, mais plusieurs rencontres seront jouées à guichets fermés.



Retour à l'OL après une journée presqu'entièrement consacrée à voyager. Il a fallu une trentaine de minutes pour voir enfin le premier lieu de villégiature de ce séjour. Escortés par les motards, protégés par un efficace service d'ordre et guidés par Heo, le guide du premier séjour... tout s'est bien passé dans les grandes avenues de la deuxième ville du pays avec près de 6 millions d'habitants. La nuit empêchant de se faire une idée précise de l'endroit.



Dès l'arrivée à l'hôtel, le staff s'est réuni, puis, il y a eu une réunion rapide avec les joueurs. Vendredi matin, il n'y aura pas d'entrainement, mais une promenade sur la plage qui est située à quelques mètres du Grand Hôtel. "On y est... mais le plus dur reste à faire... il faut jouer demain...". Coupet a toujours le mot juste au moment d'aller se restaurer un peu. Demain, il faudra effectivement faire honneur à son rang de Champion de France et d'Européen de plus en plus reconnu. Lors de la rapide conférence de presse tenue à Séoul, Gérard Houllier et Claudio Caçapa ont annoncé qu'ils étaient là pour tenter de remporter ce tournoi, même si les Olympiens chercheront tout autant à s'entraîner pour préparer leurs premières échéances hexagonales. Demain, nous saurons si toutes les heures d'avion, le décalage et les différentes attentes n'ont pas trop perturbé les partenaires de Caçapa. Et puis nous sommes pressés de regarder jouer cette formation lyonnaise dans un contexte, déjà, élevé avec, on l'espère, le premier succès de l'ère Houllier.



R.B