masculins / Fenerbah�- OL J-1

A Fenerbahce: Byzance pour l'OL?

Publié le 18 octobre 2004 à 15:00 par R.B

[IMG3465L]<b>Le Sükrü Saracoglu</b> n'est plus en chantier comme en ce jour du <b>25 septembre 2001 </b>où l'OL de Jacques Santini, devant 11 000 spectateurs, s'était imposé 1 à 0 à la 89ème minute de jeu sur un but rageur de <b>Christophe Delmotte </b>à la réception, en 2 temps, d'un centre de Pierrot Laigle. Depuis, l'enceinte jaune et bleue de Fenerbahçe peut accueillir près de 43 000 spectateurs, forcément bruyants… nous sommes en Turquie ! Un match vers la qualification...

Le Sükrü Saracoglu n'est plus en chantier comme en ce jour du 25 septembre 2001 où l'OL de Jacques Santini, devant 11 000 spectateurs, s'était imposé 1 à 0 à la 89ème minute de jeu sur un but rageur de Christophe Delmotte à la réception, en 2 temps, d'un centre de Pierrot Laigle. Depuis, l'enceinte jaune et bleue de Fenerbahçe peut accueillir près de 43 000 spectateurs, forcément bruyants… nous sommes en Turquie ! Cette saison là, les Lyonnais, comme les Turcs, étaient descendus en gare de la première phase de poule. Les Olympiens obtenant cependant un ticket pour la Coupe Uefa qu'ils quitteront en 1/8ème de finale au soir du 4 à 1 encaissé à Prague contre le Slovan Liberec.



Lors des 2 saisons suivantes Fenerbahce s'est fait sortir au 3ème tour préliminaire par Feyenoord (1 à 0 et 2 à 0) en 2002-2003 et ne s'est pas qualifié du tout en 2003-2004. Ni en Coupe Uefa. Après une année en retrait, l'un des nombreux clubs stambouliotes a remis les choses au point en remportant, pour la 15ème fois, le titre de champion, avec 4 points d'avance sur Trabzonspor ; avec la meilleure attaque (82 buts) et le meilleur buteur, Van Hooijdonk (24 buts). Ce club a gagné 4 coupes de Turquie, 8 coupes de la Ligue et 6 super coupes.



En 96-97, Fenerbahce avait terminé 3ème de sa poule de Champions League derrière la Juventus et Manchester. Il avait réussi l'exploit de s'imposer à Manchester 1 à 0, but de Bolic, après avoir perdu à domicile 2 à 0 (Beckham et Cantona). Cette année, un succès 1 à 0 à domicile contre le Sparta Prague avant de prendre une dérouillée à Manchester 6 à 2 ! 5 Brésiliens dont Alex, 1 international hollandais, Pierre Van Hooijdonk, spécialiste notamment des coups de pied arrêtés et 10 internationaux turcs dont le fameux gardien Rüstü qui s'était illustré lors de la dernière coupe du monde et un certain Cetin Servet, que les Lyonnais de Paul Le Guen avaient affronté lorsqu'il jouait à Denizlispor, composent en autre ce groupe qui est en tête, invaincu, de son championnat. Le tout entraîné par un Allemand de 51 ans, Christoph Daum, ancien joueur de Cologne de 1975 à 81, puis entraîneur de Cologne, Stuggart, Besiktas, Bayer Leverkusen, Austria Vienne avant de prendre en main le 1 juillet 2003 Fenerbahce.



Un mot sur le football turc simpose. Il a connu son heure de gloire au mondial 2002 en atteignant les ½ finales, battus 1 à 0 par le Brésil, avant de remporter la 3ème place 3 à 2 face à la Corée du Sud. Il fallait remonter à celle de 1954, en Suisse, pour voir l'équipe nationale dans cette compétition, où elle avait remporté un seul match 7 à 0 contre… la Corée du Sud ! En 96, les Turcs ont participé pour la première fois à l'Euro (3 défaites en 3 matches) ; en 2000, ils ont perdu en ¼ de finale 2 à 0 contre le Portugal et en 2004, ils n'étaient pas qualifiés pour la phase finale. Au niveau des clubs, Galatasaray a remporté, à Copenhague, la Coupe Uefa en 2000 contre Arsenal aux tirs au but. Le Galatasaray des Roumains Hagi et Popescu, du Brésilien Taffarel et d'Hakan Sükür… Viera, Henry et Bergkamp avaient disputé cette finale ; Viera ayant manqué son tir au but.



Revenons à la Champions League 2004-2005. Après les deux premiers matches de leur poule, on peut considérer que les 2 premières places qualificatives au 1/8 de finale devraient se jouer entre MU, Fenerbahce et l'OL. Gare aux points perdus à domicile ; au goal average aussi, dans le cas par exemple où le Sparta Prague viendrait à faire un zéro pointé... Les Turcs ont besoin de l'emporter ; les Lyonnais souhaitent ne pas perdre… Bâtie cette saison sur du solide, l'équipe de Paul Le Guen voyage avec assurance. Il en faudra de l'assurance sur les rives du Bosphore pour repousser les assauts à priori musclés des locaux, poussés par la chaleur exubérante de leurs supporters avant de pouvoir dire qu'un voyage à Istanbul… c'est une nouvelle fois Byzance !

Victorieux, l'un et l'autre, ce week-end; leaders invaincus de leur championnat respectif, ce match s'annonce intéressant. Les Lyonnais retrouvent Cris, Juninho et Wiltord absents contre Caen. Ils se sont déplacés en Turquie au grand complet, mis à part Elber et Berthod en soins. Paul Le Guen aura donc le choix pour constituer son 11 de départ que les 3 joueurs nommés ci dessus devraient intégrer. Les Olympiens version 2004-2005 sont des costauds, des ambitieux et constituent un mélange judicieux de jeunesse et d'expérience, d'autant que le recrutement de l'été a permis de reconstituer un véritable groupe avec un banc conséquent. Si nous n'en sommes pas encore au rugby, devenu complètement démagogique dans ses changements... le foot d'aujourd'hui se joue très souvent à 14 et l'OL n'a pas grand chose à envier dans ce domaine à la majorité des formations européennes sauf bien évidemment à celles que l'on appelle les cadors. Alors un 14ème match officiel de la saison sans défaite, cela ne semble pas utopique. Il permettrait d'aborder la phase retour de cette Champions League avec 5, voire 7 points en sachant que les partenaires de Claudio Cacapa recevront ces Turcs, puis pour le final de la phase de poule, les Tchèques du Sparta. On a connu pire situation par le passé, par exemple l'année du succès à Fenerbahce. Enfin, une défaite ne serait pas rédhibitoire... mais imposerait un parcours de 3 succès lors des 3 dernières rencontres, si ces Turcs venaient à gagner 2 fois sur 3...



Rappel de la situation des Lyonnais à la fin des phases allers:



En 2000-2001: 3 points. Au final 9 points et une qualification.

En 2001-2002: 3 points. Au final 9 points et une élimination.

En 2002-2003: 6 points. Au final 8 points et une élimination.

En 2003-2004: 4 points. Au final 10 points et une qualification.





R.B





Sur le même thème