masculins / OL - TFC

« Je me suis beaucoup remis en question » 

Publié le 22 octobre 2015 à 11:00 par SC

Jordan Ferri n’est plus le titulaire indiscutable qu’il était la saison passée. Il se partage le temps de jeu avec Sergi Darder. Mais le milieu de terrain de 23 ans ne se cache pas derrière cette arrivée pour expliquer son début de saison qu’il juge insuffisant. Gros plan.

En recherche de régularité collective. « On a alterné le bon et le moins bon sur ce début de saison. On est trop irréguliers durant un match. On n’arrive pas encore à faire deux périodes de la même qualité. C’est forcément plus compliqué d’accrocher des résultats. Mais on revient bien depuis quelques matchs. C’est mieux dans le jeu. On a fait une bonne performance contre Reims et une bonne seconde période à Monaco. On n’est pas largués au classement. On est toujours là. Il n’y a pas de quoi s’alarmer. Il faut confirmer pour ne pas prendre trop de retard ».

Un débat tactique pas primordial. « On se pose souvent plein de questions tactiques quand ça va un peu moins bien. Mais je ne pense pas que le débat soit là. Peu importe 4-4-2 ou 4-3-3, ce qui doit nous préoccuper, c’est retrouver le gros état d’esprit qui nous animait la saison passée. Chacun jouait pour l’autre. C’est le collectif qui faisait notre force. La tactique, c’est important mais ça reste secondaire je pense. Sans des valeurs, rien ne peut marcher. On a plus de repères en 4-4-2, moi compris, puisque ça fait pas mal de temps qu’on joue dans ce système et que ça nous réussit. Mais on a aussi vu à Monaco qu’on était capable de s’adapter. C’est une bonne chose ».

L’équipe tournait moins bien aussi donc c’est plus difficile individuellement de retrouver la bonne carburation. Je me suis logiquement retrouvé sur le banc. Ça m’a mis une petite claque. Je me suis beaucoup remis en question et ça m’a fait réagir. C’était important pour repartir sur autre chose. Il y a eu une prise de conscience. Quand je rentre je donne le meilleur de moi.  Je suis prêt pour retrouver mon niveau

Une claque et une remise en question. « Je fais un début de saison à l’image de l’équipe. Je n’avais pas le niveau de la saison dernière. Mes prestations n’étaient pas à la hauteur. C’est difficile d’expliquer l’écart avec mon niveau normal. C’est peut-être dans la tête. L’équipe tournait moins bien aussi donc c’est plus difficile individuellement de retrouver la bonne carburation. Je me suis logiquement retrouvé sur le banc. Ça m’a mis une petite claque. Je me suis beaucoup remis en question et ça m’a fait réagir. C’était important pour repartir sur autre chose. Il y a eu une prise de conscience. Quand je rentre je donne le meilleur de moi.  Je suis prêt pour retrouver mon niveau ».

Le profil de Sergi Darder. « Il a ses qualités. Il a été formé en Espagne. Il est ultra-technique, très à l’aise avec le ballon. Il a aussi une bonne frappe. C’est un atout de loin. C’est un bon joueur. Il faut lui laisser un peu de temps. Il faut une période d’adaptation ».

La concurrence comme moteur. « Je l’accueille bien. C’était normal de se renforcer. Le club avait envie de recruter dans toutes les lignes. On sait qu’avec la Ligue des Champions l’OL change de dimension. Il y a beaucoup plus de matchs à jouer, l’intensité de la saison est complètement différente. On avait besoin d’encore plus de bons joueurs. C’est aussi cette concurrence qui fait la marque des grands clubs. Elle est saine et c’est le principal. Elle fait partie de la vie de tout footballeur, il faut l’accepter ».

Toujours porté vers l’avant. « J’avais commencé la saison dernière avec 4 passes décisives. C’est certain que je n’ai pas débuté de la même manière. Mais je me suis bien remis au boulot à l’entraînement pour retrouver ça. Je suis toujours autant porté vers l’avant. C’est en moi mais c’est aussi le poste qui veut ça. Il faut être aussi bien à la construction qu’à la finition. Le rôle de ce poste est d’aider les défenseurs et les attaquants. C’est important d’être capable de faire les deux ».

Sur le même thème