masculins / Hapoël - OL J-1

A la rencontre de Luis Fernandez

Publié le 28 septembre 2010 à 13:22 par R.B

Le Lyonnais est depuis quelques mois le sélectionneur de l’Equipe nationale de football d’Israël… L’occasion de parler avec lui du foot local et de l’OL… Une interview à retrouver ce mardi soir dans OLSystem…

Dans son bureau sans chichi de la fédération située à l’intérieur du stade où évolue l’Equipe nationale, il vous reçoit avec sa célèbre faconde. Luis, plus vrai que nature. Il parle, plaisante, gesticule, change de discussion, présente son adjoint qui a été son joueur à Cannes, Tal Banin. Un dirigeant entre, il lui parle en espagnol. « Il va chercher l’arbitre du match de mercredi ; il s’agit de Webb, l’un des meilleurs arbitres au monde… ».. Luis est bien vivant en Israël.

« Je suis bien. Les gens aiment le foot. Il y a eu, il y a des joueurs de qualité comme Benayoun, un gars super,  qui évolue à Chelsea. Après, les équipes israéliennes n’aiment pas défendre. Elles préfèrent jouer…Moi, j’ai pour mission de faire progresser les résultats de l’Equipe nationale. Nous sommes engagés dans les éliminatoires pour l’Euro. On va recevoir la Croatie… ce sera compliqué… Il ya de jeunes joueurs qui sont prometteurs. Il faut faire évoluer les choses comme la diététique». Et l’ambiance dans les stades ? «C’est chaud, mais il n’y a pas de problèmes. Mercredi soir, l’OL va jouer dans un petit stade qui ressemble à une véritable cocotte minute… ».

Cette formation de l’Hapoël n’est pas très bien classée en championnat. « Le club connaît une mini crise en ce moment. Il y a deux présidents à sa tête… Lors du dernier match perdu 4 à 2, deux joueurs internationaux ont refusé de jouer pour des histoires de primes non payées. Mais en matches de qualification pour la LDC, cette équipe a été performante, notamment face à Salzbourg. Il y a des joueurs importants comme le gardien de but, le défenseur Douglas. Il y a l'ancien parisien Rocchi. J’ai des joueurs internationaux comme Shechter, un attaquant vif, Zahavi, Vermouth… Après, si l’OL respecte cette équipe, elle devrait s’imposer, mais attention… »

Luis le Lyonnais se souvient de ses tours de garnement pour entrer à Gerland avec ses potes. Pas la peine de le prier pour ouvrir la boîte aux souvenirs. Un véritable sketch en plein soleil. Le conteur vous captive, vous fait rire. Et l’OL ? « C’est le début de saison. Il y a des absents. Après, il faut voir comment vit le groupe. La réponse, elle est là… Claude Puel, on le connaît ; c’est un mec droit. Sur la scène européenne, c’est difficile de dire maintenant ce que va faire cette équipe… La défaite face à l’ASSE n’était pas méritée… ».

Luis, toujours en mouvement revient dans son bureau où l’attendent des journalistes français. « Tu as vu la qualité de vie ici. C’est super. Il fait beau. La ville est sympa. Je roule en scooter… Reprendre un club en France ? Laisse-moi d’abord réussir avec l’Equipe nationale… Mercredi, je serais au stade…».

Sur le même thème