masculins / Milan AC - OL J-1

A la veille de ce sommet à San Siro

Publié le 03 avril 2006 à 12:00 par BV

A la veille du quart de finale retour entre le Milan AC et l’OL, la rencontre est déjà omniprésente à dans toute la presse hexagonale.

Dans le quotidien L’EQUIPE, ce choc occupe 6 pages. S’appuyant sur l' invincibilité olympienne à l’extérieur de 29 matchs toutes compétitions confondues, le quotidien sportif titre en Une « Lyon, l’esprit de conquête », avant d’énumérer « Les beaux voyages de l’OL » : Rome, Brönby, Helsinki, Glasgow, Munich, Prague ou encore Brême… Claude Chevally souligne qu’à San Siro, l’OL est « dans son jardin » grâce à ses deux victoires acquises dans la capitale lombarde en 1997 et 2002.
Pour ramener de ce déplacement le résultat tant espéré, les Lyonnais devront s’armer de « la positive attitude » afin de ne pas reproduire un premier quart d’heure identique à celui vécu à Gerland. Sous la plume de Vincent Duluc, le président olympien Jean-Michel Aulas fait l’éloge de son groupe doté de « qualités humaines sans précédents » avant que Grégory Coupet ne conclue : « on a beaucoup d’espoir ».
Comme tous les lundi, L'EQUIPE accorde un long entretien à un sportif. A la veille de ce sommet à San Siro, c’est Juninho qui s’étale en pleine page. « Nous avons un acquis » affirme le maestro brésilien. Attendu par tous les supporters rhodaniens, Antonio Augusto Ribeiro Reis assume ses responsabilités : « ma présence sur le terrain est importante car elle soulage certains coéquipiers. Si le fait que je sois présent pousse les autres vers le haut tant mieux » mais tempère "attention, ce n'est pas le match de Juninho, ce n'est pas mon rendez-vous personnel contre le Milan".
[IMG40425#R]La seconde page est entièrement consacrée à Gérard Houllier. Dans une longue description des méthodes du coach olympien le quotidien décortique « La griffe Houllier » avant de décrire l’ « Itinéraire d’un chercheur » et retracer le parcours de cet « entraîneur minutieux, novateur, travailleur et ambitieux ».
Bernard Lions analyse le point fort du club lombard : son « attaque quatre étoiles ». Avec Chevtchenko, Gilardino, Inzaghi et Kaka le journaliste souligne que « l’AC Milan possède un quatuor offensif ultraperformant ».
Le dossier consacré à ce quart de finale retour se conclue par une interview de Jérôme Seydoux, deuxième actionnaire de l’OL ainsi qu’une description de MilanLab, le laboratoire scientifique des Rosoneri destiné à améliorer les performances physiques mais également psychologiques des joueurs milanais.

Le Progrès met également l’accent sur cette rencontre Milan AC – OL. Malgré la richesse d’un week-end sportif animé, le supplément sport du quotidien régional fait de l’événement sa Une et propose un voyage « Dans l’antre du Milan », au travers de « San Siro la cathédrale » ou « Milanello la forteresse ». Après une longue interview de Juninho dans laquelle le brésilien affirme aimer cette pression, suit un entretien de Florent Malouda qui affiche sa sérénité et sa confiance. En dernière page Antoine Osanna dresse un portrait de « Kaka, le lumineux ».

Pour Le Figaro, « Lyon défie l’Europe ». Le supplément sport du quotidien établit un état des lieux des forces en présence avant la rencontre. En soulignant que « le destin européen des équipes françaises s’est souvent construit dans les confrontations avec le Milan AC » Cyrille Haddouche affirme que « pour être élevé au rang de grande puissance, l’OL devra revenir vainqueur de son voyage initiatique dans l’enfer de San Siro ».

UEFA.com titre « Lyon mieux que Milan », soulignant ainsi le léger avantage psychologique acquis par les Olympiens grâce à leur victoire à Troyes alors que, dans le même temps, les Rossoneri s’inclinaient à Lecce.
Sur le même thème