feminines / OL Féminin

A l'attaque de Vérone !

Publié le 06 novembre 2008 à 10:27 par TO

Après une première journée italienne bien remplie, les filles de l'OL affichent leurs ambitions. Elles joueront le match aller de Coupe d'Europe sur le terrain du Bardolino Vérone pour le remporter.

L'ambiance est détendue, les joueuses s'entendent à merveille, éclats de rire et joie de vivre ont marqué les premiers pas des Lyonnaises en Italie. Mais à l'heure d'affronter le Bardolino Vérone dans son entre européenne de Bentegodi, les discours ne manquent ni de sérieux ni d'ambition. Ce soir, Farid Benstiti alignera une équipe résolument offensive face au demi-finaliste italien de la dernière Coupe d'Europe. En attaque, la Brésillienne Katia déjà auteur de 17 buts en 10 matchs toutes compétitions confondues sera associée à Lotta Schelin et Elodie Thomis sur les côtés, mais aussi à Louisa Necib et Camille Abily dans un rôle de meneur de jeu excentré. Cinq joueuses à vocation offensive à l'extérieur, cela peu parraître osé mais les Lyonnaises à priori supérieures techniquement, abordent ce rendez-vous européen avec confiance et détermination : "Défendre, c'est pas trop notre truc. On vient ici pour jouer notre jeu avec nos qualités offensives, et surtout pour gagner. Si on joue le nul, on va perdre. Il faut jouer pour marquer des buts et attaquer", assure Elodie Thomis. Au vu des dernières prestations européennes de l'OL féminin, on veut bien la croire. Mais l'entraîneur Farid Benstiti, toujours privé de la gardienne titulaire Bente Nordby, et de son milieu défensif de prédilection Simone encore un peu juste pour démarrer se veut méfiant : "Le week-end dernier, nous avons gagné 9-0 en championnat mais nous avons laissé trop d'espaces à une équipe de Condé assez faible. Il faut absolument que nous restions concentrés dans le replacement défensif car Bardolino à les atouts pour nous mettre en danger, notamment en contre." Les joueuses offensives devront donc apporter du soutien à la ligne défensive composée de Véronique Pons dans la cage, Sandrine Dusang et Laura Georges dans l'axe, Sonia Bompastor et Dalum Jensen sur les côtés, et Shirley Cruz en position de milieu défensif.

Côté italien, on sent la pression monter. Il faut dire que l'équipe féminine de Bardolino est la seule du coin à pouvoir offrir des matches de Coupe d'Europe aux amateurs de football. Hier soir, les Lyonnaises ont pu constater que le charmant stade de Bentegodi était un lieu propice au traquenard. L'enceinte olympique peut contenir 40 000 spectateurs, mais il suffit d'y entendre résonner sa propre voix pour imaginer le vacarme que pourront réaliser les 10 000 tifosi attendus ce soir. Pour s'impregner un plus de la culture locale, les joueuses de l'OL ont prévu de visiter la séduisante Vérone et son Arena antique qui acceuille régulièrement des concerts de musique classique. Après avoir appécié la victoire de leurs homologues masculins face au Steaua Bucarest à leur hôtel, les filles tenteront donc de s'inspirer de l'Histoire avant d'essayer de rentrer dans celle du football féminin. Car si l'on en croit la légende, le nom de Verona proviendrait d'une malédiction lancée par un chef gaulois contre ses énemis romains : "Vae Roma" veuillez comprendre "Maudite Roma"...
Sur le même thème