masculins / Lorient - OL J-2

A Lorient… pour une bonne opération

Publié le 10 décembre 2011 à 18:32 par R.B

Après l’exploit impensable en Croatie, les Lyonnais chercheront à enchainer en championnat face à des Merlus invaincus chez eux…

  Les partenaires de Cris ont rangé les festivités liées à la 9ème qualification de rang aux 8èmes de finale de la LDC. A 3 journées de la fin, ils repartent au combat pour finir le plus près du podium, voire sur celui-ci. La première marche passe par la Bretagne et ce synthétique du FC Lorient où l’OL a alterné du bon et du moins bon depuis qu’il a été installé. En ayant reposé Réveillère, Cris, Källström et à un degré moindre Ederson et Lisandro, Rémi Garde s’est donné des possibilités de changements tout en ayant constaté que ceux qui les avaient remplacés à Zagreb étaient dans le coup. A Lorient, il sera privé de Bastos en délicatesse avec ses problèmes de dos.

Certainement remontés par cette extraordinaire performance de mercredi soir, les coéquipiers de Cris doivent enchainer pour atteindre leurs objectifs de la saison. Le championnat est un long marathon qui s’accorde quelques dérapages tout en exigeant de la régularité et une capacité à finir comme un sprinter. Pour l’instant, il n’est pas question de sprint final, mais de bien terminer l’année avec pourquoi pas une moyenne « idéale » de 2 points par rencontre…

  Le FC Lorient ne joue pas dans la même catégorie, mais il est une des bonnes équipes du championnat grâce notamment à la science de son entraineur Christian Gourcuff qui saison après saison passe d’un groupe à un autre avec un réel bonheur tout en s’appuyant sur les expérimentés Audard, Le Lan, Bourillon… . Il y a une vraie notion de collectif qui a permis de se maintenir puis de jouer sa carte sans quasiment descendre dans la seconde partie de tableau depuis 4 saisons.

« La dynamique derrière l’exploit de Zagreb doit être positive… Mais rien ne coule de source… Il faut se remettre en questions… ». Rémi Garde a annoncé la couleur lors du point presse de vendredi en ajoutant : « faire un bon résultat, ce serait bien ; une victoire… super ». Après avoir ramené l’impossible de Zagreb, on n’imagine pas un retour à vide du Moustoir.

Sur le même thème