masculins / Le coin des filles

A Lyon, des patrons misent sur les féminines

Publié le 15 février 2007 à 16:00 par MG

A l’OL, on sent une énergie nouvelle en direction du foot féminin. Les entreprises commencent à s'intéresser à ces filles qui dominent le foot français.

La faute à qui ? A un ensemble de choses bien-sûr, n’oublions pas que le foot féminin est tout neuf à l’Olympique Lyonnais, le club ayant pris en main cette section depuis un tout petit peu plus de 2 ans seulement. La faute à la venue de joueuses étrangères et d’internationales françaises (elles sont sept à jouer en équipe de France A soit un tiers de l'effectif, deux chez les bleuettes et deux autres avec leur sélection étrangère), la faute au parcours jusque là intéressant de l’OL féminin qui est à ce jour en tête de la division 1… la faute à OLTV aussi qui ose retransmettre sur son antenne quelques uns des matchs les plus passionnants du championnat de France féminin, la faute à Olweb.fr qui s’attache à livrer chaque semaine les résultats des équipes réserves comme de l’équipe Une. A l’OL, comme ailleurs, tout le monde n’est pas passionné, mais beaucoup se risquent à croire en cet incroyable potentiel que représente le foot féminin.

Fait nouveau aujourd’hui toutefois, la passion féminine a commencé à toucher une autre sphère du football… essentielle… le sponsoring.
Des entreprises lyonnaises innovantes s’affichent de plus en plus sur les terrains de jeu des filles. Est-ce une façon d’affirmer leur soutien au foot féminin ? De prendre part à la réussite de l’Olympique Lyonnais sur les stades hexagonaux ? D’accompagner le développement national de ce sport féminin encore en marge ? "Le développement du Foot des filles se fera par les clubs professionnels", peut-on entendre dans les couloirs de l'Olympique Lyonnais. L'OL doit en effet servir de moteur en France pour peut-être bientôt rivaliser avec les grandes nations (Norvège, Etats-Unis, Allemagne, Chine) du ballon rond féminin. Dans l'hexagone, 50 000 licenciées cette année (c’est un record)… Plusieurs centaines de milliers en Norvège.

Cocoon Sport, Renault Trucks, Ambulances du Grand Large, Audition Conseil et Coffrages 3D font partie de ce club encore marginal des partenaires de l’OL Féminin. Pourquoi ont-ils choisi de faire confiance aux féminines ? Peut-on sponsoriser l’OL féminin comme on sponsorise l’OL de Juninho ? N’est-ce qu’une question d’argent ? Quel avenir construit-on autour de Ludivine, Sandrine, Hoda, Aurore, Shirley, Delphine, Laure, Alix, Sarah, Sonia, Camille, Anne-Laure, Coralie, Emilie, Simone, Cécilia, Aurélie, Mélissa et Farid Benstiti ?

Nous avons rencontré Philippe COELHO, patron de Cocoon Sport, complexe de sport et de détente installé depuis peu à Genas près de Lyon, un des derniers venus dans la famille OL.

Philippe Coelho, qu’est-ce qui vous fait penser que Cocoon Sport et l’OL Féminin peuvent devenir une équipe gagnante ? Qu’attendez-vous d’un tel rapprochement ?
Cocoon sport est une jeune aventure née il y a un an. C’est un complexe d’abord de football avec 5 terrains en 2 contre 2 et un autre en 3 contre 3. L’OL, c’est une super image de marque. On voit la passion que le club soulève dans toute la région. Associer Cocoon Sport à l’Olympique Lyonnais c’était un rêve. Les féminines qui jouent vraiment le jeu. L’idée avec Farid Benstiti c’était qu’elles puissent venir s’entraîner ici de temps en temps, lorsque dehors l’hiver les terrains sont trop difficiles. C’était évidemment la seule façon pour moi d’être associé au nom « OL ». Mais j’ai découvert des filles qui ont la hargne, la gniac, qui ont envie de tout gagner. C’est un peu comme les garçons, le même esprit. Les filles montent en puissance. Leurs résultats plaident en leur faveur.br />
Cela pourrait-il devenir un engagement de votre part en faveur du foot féminin ?
Quand j’ai monté le complexe, j’imaginais bien que j’aurais une clientèle assez masculine. J’ai constaté que les filles ne venaient pas souvent au foot, même pour leur loisir. Proposer du mini foot, en 2 contre 2 ou en 3 contre 3, c’est une bonne manière d’attirer les femmes parce que c’est plus ludique. On est dans une ambiance sympa, avec un bar et un resto. Les féminines de l’OL ne sont pas encore connues mais elles le deviennent de plus en plus. Je suis content que Cocoon soit associé à ce beau projet qui est en train de se monter avec les féminines de l’OL.

Cocoon Sport retransmet les matchs de l’OL sur écran géant et dispose également d’un terrain de badminton.

Pour plus d'informations, Cliquez ici ou contactez Ludivine Bruet, lbruet@olympiquelyonnais.com
Sur le même thème