masculins / OL - Evian TG

« À nous de faire le maximum jusqu’au bout »

Publié le 30 avril 2015 à 10:24 par JD

Le coach lyonnais était en conférence de presse avant le match face à Evian .

Point santé

Tout le monde est sur le pont ou en phase de reprise à part Milan, il n’y a pas de pépin particulier. Gourcuff ne sera pas disponible, il n’a pas encore repris l’entraînement collectif. On a des petites inquiétudes sur Nabil qui a des problèmes de dos, cette douleur traîne depuis un petit moment… on le ménage, mais on est positif pour ce week-end.


Que pensez-vous du résultat de Paris face à Metz ?
On n’a plus le destin entre nos mains, à nous de faire le maximum jusqu’au bout et prendre le plus de points possible… comme ça si Paris est amené à avoir une déconvenue, on n’aura pas de regret de ne pas avoir suivi la cadence jusqu’au bout.

Vous jouez Evian un jour avant le match de Paris, est-ce un avantage ?
Paris a des joueurs qui ont l’habitude de cette pression… ce ne sera pas prépondérant … à nous d’avoir les 3 points pour pouvoir attendre sereinement le match de Paris.

Êtes-vous surpris de la réaction des Parisiens après leur élimination face à Barcelone?
Pas surpris non… C’est un des meilleurs effectifs européens, par sa qualité et son nombre de joueurs …leur réaction n’est pas surprenante, ils ont les moyens de faire tourner, ils ont que des joueurs expérimentés de haut niveau… et ils ont encore beaucoup à jouer, ce qui aide niveau motivation.

Croyez-vous à un faux pas du PSG ?
Ça peut arriver, ils ont déjà perdu à Bastia… ils ont deux déplacements sur des terres qui ne sont pas très accueillantes, où il est difficile de s’imposer… à nous de faire en sorte d’être là s’ils perdent des points

Comment jugez-vous l’importance qu’a pris Jallet dans votre effectif ?
Il est prépondérant dans notre saison, il amène une vraie plus-value, aussi bien sportive qu’humaine.

Jouer Evian qui lutte pour le maintien peut-il être piège?
Oui on peut le voir ainsi, ça n’est jamais une équipe facile à affronter… l’expérience des années précédentes nous prouve qu’ils savent se relever en fin de saison pour aller prendre des points… d’autant plus que c’est une équipe souvent plus à l’aise à l’extérieur qu’à domicile

On a remarqué un certain scepticisme dans les médias pour le titre…
il y a un tel écart de moyen en termes de finance et d’expérience… on peut le comprendre. Mais ça doit nous galvaniser pour leur donner tort… on en a les moyens… mais ce n’est pas ça qui motive le plus les joueurs. Ils veulent surtout être à la hauteur des attentes des supporters…

Mvuemba s’est plaint de son temps de jeu récemment…
Je peux comprendre qu’Arnold soit déçu, mais on est en fin de championnat, on ne peut pas mettre un joueur pour faire plaisir ou faire du turn-over… Ça peut faire des mécontents…c’est humain, je comprends sa déception de ne pas pouvoir participer à cette fin de saison,  mais ce sont mes choix et je les assume…

Comment analysez-vous votre deuxième mi-temps face à Reims ?
On l’a mal abordée, ça fait partie de nos axes d’améliorations… comme à Guingamp ou contre Lens… ce sont des situations de match où l’on doit faire preuve de maturité pour bien finir.

On a remarqué quelques attitudes individualistes à Reims, en avez-vous parlé ?
C’est léger, mais c’est sûr qu’on n’y est pas habitué… mais ce serais bête que sa brouille la formidable image qu’a l’équipe depuis le début de saison… mais on en a parlé dans le vestiaire.

Éprouvez-vous de la satisfaction sur l ‘éclosion de N’jie, vous qui l’avez toujours défendu…
On les voit évoluer au quotidien, ça nous donne une longueur d’avance et une légitimité sur la forme qu’ont les joueurs... Il y a eu des périodes où il était moins efficace, mais ça fait partie de sa progression… il est en forme en ce moment mais rien ne dit que ça durera… il y a des hauts et des bas, ça fait partie de sa progression.



Lacazette a annoncé hier vouloir marquer l’histoire de l’OL…
il l’a déjà fait de par ses performances et son efficacité, il tient à lui d’être très performant pour continuer à marquer l’histoire du club dans les années qui viennent. Ça vient de son investissement au quotidien et de ses croyances en ses possibilités… C’est sur ça que s’appuie sa réussite.

Sur le même thème