masculins / Peace Cup

A quelques heures du "Big match"

Publié le 20 juillet 2005 à 05:48 par R.B

[IMG6311L]<b>6ème jour</b> en Corée du Sud ; <b>3ème journée</b> à Séoul où le climat est moins pesant qu'à Busan. <br> Le planning des jours de match est connu : réveil, petit déjeuner obligatoire, causerie, promenade, sieste, collation, départ pour le lieu du match, arrivée au stade, découverte de la pelouse, échauffement, match, déclarations d'après match, retour à l'hôtel où chacun gère selon ses habitudes sa décompression...

6ème jour en Corée du Sud ; 3ème journée à Séoul où le climat est moins pesant qu'à Busan. Le planning des jours de match est connu : réveil, petit déjeuner obligatoire, causerie, promenade, sieste, collation, départ pour le lieu du match, arrivée au stade, découverte de la pelouse, échauffement, match, déclarations d'après match, retour à l'hôtel où chacun gère selon ses habitudes sa décompression. Les joueurs ont-ils envie de rentrer lundi soir en France ou préfèrent-ils se retrouver dans l'avion Jeudi ? C'est un peu la question que l'ont peut se poser en connaissant le programme qui les attend dès mercredi prochain. Il y a les propos des uns et des autres, mais une fois sur le terrain, nous serons vite fixés sur le degré de motivation des Olympiens face à un adversaire de la réputation des Bataves. Lors des 2 premières rencontres les Lyonnais ont tout donné pour arracher un résultat ; et si ce n'est en plusieurs occasions un manque de réalisme, il n'y a pas grand-chose d'autre à leur reprocher. Tiens un petit mot au passage sur les 3 recrues. Adorables et du genre plutôt calmes. Un geste, un mot, une attitude suffisent pour comprendre que se sont de très bons gars. Un groupe, c'est forcément un mélange de personnalités ; il y a les taiseux, les volubiles avec la star Abidal, les rieurs, « les brancheurs », les joueurs de cartes, les accros de musique, ceux que l'on devine complètement détendus ou plus pensifs, les attentionnés, les « vieux de la vieille », les jeunes… Point de surprises finalement, c'est à l'image de la société.



[IMG36049#W]



En attendant la promenade, à l'Intercontinental de Séoul si vous descendez un peu vous découvrez un immense centre commercial situé sous l'hôtel. Des boutiques, des restaurants, un aquarium, une foule inimaginable… il est tentant de laisser des wons pour ramener des souvenirs (1 won = 0.70 euro). 11h 30, après la causerie la troupe part se dégourdir les jambes. Les visages sont déjà concentrés. « Les gars y sont… Ils veulent le gagner ce match… ». Rémy Vercoutre donne un aperçu de la volonté des Lyonnais. La promenade ? La découverte rapide du plus grand temple bouddhiste de Séoul : le Bong Eun-Sa. En fait plusieurs temples avec des fonctions différentes. Des gens sont en prière. Cette visite même fugace ne peut laisser indifférent. « Il faut avoir l'esprit ouvert ; la capacité de s'émerveiller. Non seulement, c'est intéressant, mais en plus cela te sert toujours… ». Coupet est un des plus attentifs, des plus curieux. Le match ? «L'envie de s'imposer… la question ne se pose même pas. Cela se sent ». Le gardien international, qui s'est octroyé un massage coréen de plus d'une heure est comme d'habitude plein de vie. « C'était trop bon ; ils étaient 2 mecs à me masser. Ils te tordent dans tous les sens et enlèvent les poins de tension. Fabuleux… ».



[IMG36050#W]



Promenade, repas sieste… chacun va préparer son match à sa manière. L'intendant Guy Genet est fort occupé. Son boulot, c'est comme les joueurs : avant, pendant et après. « En stage, à l'étranger, c'est toujours plus compliqué. Nous sommes partis avec 4 jeux de maillots des 2 saisons précédentes. Il n'y a donc pas de problèmes de lavage. Ce n'est évident de retrouver des maillots blancs lorsqu'ils ont des traces d'herbe. A Lyon, nous avons mis du temps pour y arriver. Il y a des intendants français qui me demandent comment on fait. Là, nous avons décidé de laisser les maillots de chaque match aux joueurs. Pour leurs affaires personnelles, ils les donnent à laver, en espérant qu'il n'y aura pas de soucis. Plus de boulot en Corée ? Oui, mais cela fait partie du métier. ». Et en rentrant à Lyon, une course contre la montre va s'organiser. � Je ne sais pas comment je vais faire si on rentre lundi soir. Imagines on repart mardi après-midi pour Auxerre ! ». Il est 13h, le départ pour Suwon est fixé à 16h 30… les visages seront plus fermés que lors de la promenade. Les Lyonnais ont envie de battre enfin le PSV Eindhoven.



R.B