masculins / OL - OM J-1

A qui la bonne affaire ?

Publié le 10 mars 2013 à 10:10 par R.B

Cette saison, l’OL n’a jamais eu 6 points d’avance sur l’OM… Qui va profiter de ce choc entre olympiens ?

 Avant le match aller, l’OM avait un point d’avance. Depuis la démonstration lyonnaise au Stade Vélodrome, le club phocéen a toujours été derrière l’OL. Après le nul à Brest, d’un côté, et le succès face à l’ESTAC, de l’autre, l’écart est passé de 5 points à 3 points. A 11 journées de la fin, ce choc olympien revêt une importance évidente d’autant que le PSG est encore en point de mire et que les poursuivants principaux ne sont pas largués et auraient même tendance à se rapprocher (MHSC, ASSE, LOSC).

Les données sont donc claires. S’occuper d’abord de soi pour rester maitre de son destin et avoir ensuite un œil sur ces autres équipes. Il est aussi évident que l’équipe victorieuse fera une très bonne opération dans ce duel en sachant que l’OL dispose d’un point supplémentaire avec son goal average (+ 21 contre + 2).

Au Stade Vélodrome, l’OL dans le sillage de Gomis, 3 buts, avait donné une leçon aux hommes de Baup privés notamment de Gignac.  Depuis les deux équipes ont été éliminées de toutes les coupes ; et au mercato, Kaboré, Rémy et Bastos ont quitté leurs clubs alors que Kadir et Sougou sont arrivés. L’OM et l’OL ont fait quelques faux pas depuis la reprise en sachant aussi se ressaisir à l’image de ce mental phocéen pour arracher des points en fin de rencontre.

Ces deux groupes n’ont pas les mêmes caractéristiques, même si ils ont dû réduire la voilure cette saison. Longtemps le banc marseillais a été un souci. Cela s’est un peu amélioré. L’OL, sans absences, offre à priori toujours plus de solutions à son entraineur.

Ce duel de  haut de tableau s’annonce serré.

 Comment vont vouloir s’exprimer ces deux formations ? On a vu un OL sachant attendre ou prendre le jeu à son compte. On l’a vu réussir avec un milieu à trois ou en 4-2-3-1 et aussi en 4-4-2. L’expression collective marseillaise a rarement convaincu contrairement à son mental  et certaines individualités symbolisées par ce diable de Valbuena en notant que Mandanda, Nkoulou, Gignac, A Ayew, Fanni… sont aussi des éléments importants. Notons la faiblesse phocéenne sur les phases arrêtées offensives et défensives.

Ce duel de  haut de tableau s’annonce serrée. On peut imaginer la motivation des uns et des autres sans parler d’un esprit revanchard du côté de l’OM après les quatre pions encaissés au Vélodrome. D’autant que tous les autres postulants au haut de tableau auront déjà joué. Pas question de lâcher après avoir fait tant d’efforts. Les deux équipes ont eu toute la semaine pour se préparer. Gonalons est de retour comme Fofana. suspendu à Brest. Dans les rangs adverses, Amalfitano est toujours absent.

Duel au sommet pour un grand écart, le statu quo ou un rapproché, cela devrait mettre de l’ambiance à Gerland et faire le plein.

Sur le même thème