masculins / OL Féminin

Abily : "faire aussi bien que les garçons"

Publié le 10 août 2006 à 12:00 par MG

Lyon vient de recruter quatre joueuses internationales et renforce ainsi sa ligne de défense, son milieu de terrain et surtout son potentiel offensif. Aujourd'hui olweb.fr vous présente Camille ABILY.

Le jour même où Juninho a été élu « Meilleur joueur de la L1 » par la profession, Camille Abily montait elle-aussi sur la scène des Trophées UNFP pour recevoir la récompense de « Meilleure joueuse de la D1 ». Originaire de Rennes, où elle naît en décembre 1984, cette joueuse de milieu de terrain, au caractère offensif, a porté le maillot du CNFE, de la Roche sur Yon, St Brieuc puis Montpellier qu’elle vient de quitter pour l’OL.
1m67, 59kg, licence STAPS en poche, Camille est, comme ses coéquipières Sonia Bompastor et Hoda Lattaf, championne de France en 2004 et 2005, demi finaliste de la coupe d’Europe avec Montpellier et vainqueur l’an dernier du Challenge de France.

Le bleu du maillot français a fait appel à elle pour la première fois le 26 septembre 2001 lors d’un match face aux Pays Bas. Elle a participé à la Coupe du Monde des 19 ans en 2002, est vice championne d’Europe des 19 ans la même année puis rejoint l’Equipe A pour disputer les championnat d’Europe il y a un an. Depuis elle comptabilise 26 sélections.
QUALITES SPORTIVES
Droitière, sa maîtrise technique la place au dessus de la moyenne des joueuses de son âge. Très efficace tactiquement, Camille est capable d’alterner jeu court et jeu long sans difficulté. C’est une gagneuse, une compétitrice sachant organiser le jeu. Passeuse décisive d’avenir.

La meilleure joueuse du championnat de France de D1, avec Montpellier la saison dernière, a choisi de travailler sous les consignes de Farid Benstiti à l’Olympique Lyonnais. Pourquoi ?
Montpellier est devenu un grand club au niveau du foot féminin. Aujourd’hui j’aimerais faire la même chose à Lyon et que l’Olympique Lyonnais féminin soit aussi performant que les garçons. J’aimerais décrocher beaucoup de titres et faire la Coupe d’Europe bien-sûr. L’OL est un très grand club. Les dirigeants s’intéressent au foot féminin, ça donne envie de faire partie de l’aventure. Et quand on nous dit qu’il y aura une très grosse équipe à Lyon dans quelques années, il vaut mieux que ce soit avec nous.
Parle nous un peu de ton intégration à Lyon. Vous êtes arrivées à quatre de l'Hérault. C’est un gros bouleversement pour l’équipe. Commet cela est-il pris ?
"Ca se passe très bien. Ca aide d’être plusieurs. Et puis on avait déjà rencontré l’équipe de Lyon en finale du Challenge de France en juin dernier donc on connaissait déjà un peu les joueuses. Ce qui m’a surpris c’est la qualité des jeunes joueuses. Cela montre la qualité du centre de formation. Pour l’avenir c’est très intéressant."
Quel objectif le club vous a fixé ?
"Il faut d’abord gagner le championnat parce que ça débouche sur la Coupe d’Europe. Ensuite le Challenge de France puisque l’OL a l’habitude de se présenter en finale depuis cinq ans. Pourquoi ne pas le gagner cette année !"
Sur le même thème