feminines / Coupe du monde 2011

Abily : « Hâte d’y être ! »

Publié le 24 juin 2011 à 11:00 par OT

Camille Abily fait partie des 12 Lyonnaises qui disputent la Coupe du monde féminine en Allemagne, à partir de dimanche.

Camille, comment abordes-tu ta première Coupe du monde ?
C’est une chance de pouvoir y participer. A 26 ans, j’ai déjà pas mal d’expérience mais je n’ai encore jamais vécu cela. C’est vraiment particulier, j’ai envie de profiter de chaque instant.

Peux-tu nous parler de la préparation avec les Bleues ?
A la fin de notre saison en club, nous avons été réunies en stage par Bruno Bini avant de pouvoir profiter de nos familles pendant une semaine. Puis l’aventure a débuté par un gros travail physique, avant d’affronter deux fois la Belgique en matches de préparation (2-1, 7-0). Cela nous a permis de prendre confiance et de passer au travail technique et tactique. Nous sommes maintenant en Allemagne depuis mercredi et tout se passe bien. On a hâte d’y être !

Le premier match contre le Nigeria, dimanche (15h00), est-il déjà décisif ?
Oui car si l’on regarde le classement FIFA, il s’agit de l’équipe la plus faible du groupe. Ensuite, nous aurons deux matches difficiles contre le Canada et surtout l’Allemagne. Nous avons donc déjà presque l’obligation de gagner, même si nous pouvons aussi gagner les deux autres matches. Le staff nous a déjà fait passer des vidéos pour étudier le jeu de ce premier adversaire.

La victoire en Ligue des Champions avec l’OL peut-elle avoir un impact sur l’Equipe de France ?
Oui car nous sommes 10 joueuses de l’OL avec les Bleues. Contre Potsdam en finale (2-0), nous avons prouvé que nous étions capables de rivaliser physiquement avec les Allemandes. Cela peut être un déclic en sélection. Maintenant, cela fait un moment que la France n’a pas rencontré de grande nation. C’est l’occasion de voir ce que l’on vaut réellement.

Jusqu’où la France peut-elle aller ?
Pour l’instant l’objectif est de passer les poules. Ensuite, si tout va bien, nous pourrions rencontrer l’Angleterre ou le Japon en quart de finale, qui sont deux très bonnes équipes. La suite, on n’y pense pas encore, on verra au fur et à mesure.