masculins / Auxerre - OL J-1

AJA - OL: Un match vraiment particulier

Publié le 27 août 2005 à 16:32 par R.B

La richesse de l'actualité lyonnaise de ces dernières heures ne doit pas masquer qu'il y a un match à jouer dimanche à Auxerre et 3 points à ajouter aux 10 déjà engrangés. Direction le Stade de l'Abbé Deschamps où les Gones se sentent tellement bien. N'ont-ils pas remporté leurs 6 dernières rencontres aux bords de l'Yonne et tout récemment le Trophée des Champions? C'était le 27 juillet dernier ; les 90 minutes avaient tournées à la démonstration avec notamment un triplé de Carew. Depuis le championnat a repris ; l'OL est toujours invaincu… il occupe la place de leader avec le PSG… le tout sans avoir mis énormément de qualité dans son jeu. On se demande forcément ce qui se passera lorsque cela se produira !



Avant chaque match des Olympiens, le refrain de la maison lyonnaise est désormais connu : faire preuve de rigueur, de prudence, de patience, d'humilité, de solidarité, de force mentale… face à un adversaire motivé à l'idée de « se taper » un ogre de plus en plus affamé. Et quand cet adversaire vient de prendre une rouste le week-end dernier, en se souvenant du récent 4 à 1 encaissé au mois de juillet, sans parler des 5 autres défaites de rang en championnat… avouez qu'il y a de quoi se méfier de son esprit revanchard . Pour « noircir » un peu plus le tableau, les Icaunais sont dirigés par le tandem Santini-Cuperly ; Luyindula vient de rejoindre « Fifi » Violeau et disputera son premier match dans son nouveau domicile ; sans parler de l'arrivée de Mathieu Berson, un milieu de terrain plein de vie passé par l'école nantaise. Certes, Grichting, Kaboul, Sagna, Mathis et Lachuer seront absents. Mais, il y a suffisamment de qualité et d'envie dans ce groupe pour poser de sérieux problèmes au quadruple champion de France. Des locaux qui restent sur une déculottée à Lens. Surprenant ce 7 à 0 encaissé après 270 minutes sans avoir pris de but. Cela devrait ajouter un plus d'intentions revanchardes au collectif du président Hamel.



Le Champion est sur une autre planète depuis quelques jours. Feuilleton Essien, tirage au sort de la Champions League, signature de Tiago et pourquoi pas, bientôt d'une autre pointure, départ de Nilmar, prolongation de contrat de Juninho, genou de Diarra… le mois d'août est toujours une période d'intense activité pour les dirigeants et supporters de l'OL. Les interrogations sur les départs et les arrivées ont certainement eu une répercussion sur les pensées des joueurs, et pourquoi pas leur expression en match, si l'on fait référence aux récentes déclarations de Grégory Coupet. Sur la pelouse, le rythme va lui aussi s'accélérer. Celui des matchs d'abord. Les internationaux comme Coupet, Wiltord… vont disputer par exemple 8 rencontres au mois de septembre et autant en octobre. Ensuite, tout le monde attend que le jeu des coéquipiers de Cacapa change de braquet pour jouer avec bonheur sur les différents tableaux. « J'attends la fin août sans être frustré par nos prestations. D'une façon générale nous avons plutôt bien réussi nos secondes périodes après avoir souffert au début de chaque rencontre… ». Gérard Houllier est en phase de construction avec les contingences que l'on connaît. Le retour probable de Diarra va muscler son milieu de terrain qu'il souhaite organiser, selon ses propos, en un triangle à pointe orientée vers le bas ou vers le haut. Il tient aussi à ses deux hommes de couloir, comme il compte sur l'ensemble de son effectif. Cela doit donc donner à terme des roulements. Du coup Ben Arfa rejoint Benzema en CFA pour avoir 90 minutes dans les jambes. Après un dernier entraînement sous la pluie à huis clos, un groupe de 17 joueurs est parti se mettre au vert. Qui débutera cette cinquième rencontre ? Monsoreau ou Berthod ? Quel milieu de terrain restera sur le banc ? Quel attaquant ? Mieux vaut avoir diverses possibilités que pas du tout…



Auxerre ayant ramassé 7 buts au fond de ses filets à Lens va peut-être privilégier dans un premier temps la prudence défensive pour se rassurer. Cela nous promet-il pour autant un match fermé ? « Ce sera un match particulier. Cette équipe auxerroise est fragilisée. Tout le monde va être concerné. Le groupe va faire front ; Peguy sera motivé. Si on a la maîtrise du ballon, cela peut faire douter les Icaunais… ». Bernard Lacombe, à peine revenu du Japon avec Marcelo, annonce sa couleur… Réponse dimanche soir.



R.B

Sur le même thème