masculins / OL - Le Mans J-2

Alain Perrin : "On est toujours sur le fil du rasoir"

Publié le 30 août 2007 à 22:25 par BV

Si Alain Perrin se félicite de la victoire des Lyonnais à Sochaux, à ses yeux "le meilleur match" de l'OL cette saison, il refuse de verser dans l'euphorie. "Les choses restent fragiles" confie-t-il.

On vous imagine satisfait du succès de l’OL à Sochaux.
C’est le meilleur match que l’on ait fait depuis le début de la saison. Ce ne fut pas simple. Les joueurs ont su répondre présent et se montrer vigilants. J’ai bien aimé la manière dont l’équipe a préparé et vécu ce match, avec beaucoup de solidarité et de cohésion. De ce côté-là, l’équipe est en progression. Je suis très satisfait de l’état d’esprit que les joueurs ont montré à l’extérieur. Il nous fallait monter nos ambitions, que l’on avait de la qualité de jeu. On va maintenant très vite se pencher sur le match suivant pour être capables d’enchainer.

Vous avez la possibilité de prendre 9 points en une semaine. La perspective est alléchante.
L’objectif était de prendre un maximum de points. Quand on a la volonté d’être champion, il faut bien voyager, c’est là que l’on fait la différence. Mais il faut aussi assurer à domicile. Cette équipe du Mans ne sera pas facile à manier. Elle reste sur deux défaites consécutives mais a réalisé un très bon début de saison. Il faudra se méfier car elle dispose d’un gros impact physique et d’une qualité de jeu intéressante. C’est une équipe qui prend des risques sur le plan offensif. A nous d’être très vigilants, de ne pas nous laisser surprendre.

Avez-vous le sentiment que le regard sur votre équipe a changé ?
Ce n’est pas un match qui fait une tendance. C’est sur un mois que l’on peut juger. Les choses vont vite. Si on bat le Mans, on sera dans nos temps de passage. Le résultat du Mans permettra de dire si on monte en puissance. Pour l’instant, on a simplement rétabli l’équilibre mais on est toujours sur le fil du rasoir. Les choses restent fragiles. L’équipe n’a pas encore son rythme de croisière. Ce sont les séries de matchs qui sont importantes. On a la possibilité de faire une série, il ne faut pas la gâcher.

N’avez-vous pas peur qu’avant la période réservée aux sélections, les joueurs se dispersent ?
Ils auront la volonté de bonifier le bon résultat acquis à Sochaux, contre un adversaire compliqué, qui a été capable d’aller gagner à Bordeaux, qui se déplace toujours avec l’intention de jouer.

Après ce match face au Mans, les joueurs internationaux vont partir pour dix jours. Cette rencontre n’en prend-elle pas que plus de valeur ?
Un bon résultat permettrait de créer un climat plus favorable au travail. On aurait plus de sérénité. On ne sera pas plus tranquilles pour autant mais en tout cas on travaillera plus tranquillement.

Un petit mot sur Juninho. Sera-t-il opérationnel pour samedi ?
C’est encore un peu tôt pour le dire. Il se testera demain afin de savoir s’il a retrouvé l’intégralité de ses moyens en vue du match de samedi.

Quelles sont les nouvelles de Fabio Santos ?
Il a mal au genou. Sa participation est très compromise. Il saura demain, après une nuit complète de récupération, s’il est capable de jouer.

Où en est le mercato de l’OL ?
On s’active toujours. Le mercato n’est pas encore fini. On n’a pas abandonné tout espoir de faire venir un ou deux joueurs.
Sur le même thème