masculins / Champions League

Albert Dock

Publié le 11 octobre 2009 à 14:00 par GV

Albert Dock est le symbole de la renaissance de Liverpool

Cette ville traînait depuis des années une image triste et grise. Une métropole minée par le déclin économique et donc le chômage. Mais Liverpool a su réagir et sa désignation comme « capitale européenne de la culture en 2008 » a booster les rénovations en cours comme celle des entrepôts massifs en brique rouge d’Albert Dock. Ces docks ont été classés au patrimoine universel de l’UNESCO en 2004. Cet ensemble de bâtiments construit en 1846 face à la mer servait à entreposer tous les produits qui arrivaient par la mer. C’était l’une des bases du libre-échange du Royaume Uni. Point moins sympathique de ces docks, ils abritaient le commerce de l’esclavage.

En 1972, la misère industrielle a mis fin à l’utilisation de ces bâtiments qui sont devenus des friches sans âme. Puis cette succession d’entrepôts massifs a fait l’objet d’une énorme rénovation, les bâtiments victoriens d’Albert Dock sont partis pour une nouvelle jeunesse. Ils abritent désormais des restaurants, des cafés, des boutiques, des logements, mais aussi des musées comme la Beatles Story ou encore une antenne de la Tate Gallery de Londres. C’est le plus grand ensemble de bâtiments classés historiques de l’Angleterre.
Sur le même thème