masculins / OLTV

Albert, l’autre Domenech

Publié le 03 novembre 2010 à 12:00

Cet ancien latéral droit de l’Olympique Lyonnais, frère cadet de l’ex-sélectionneur, coule aujourd’hui des jours heureux à Arles. Et s’il est tombé sous le charme des plaisirs de la Camargue, il n’a rien oublié de ses années lyonnaises.

Albert, parlez-nous de vos souvenirs à l’Olympique Lyonnais…
Je suis entré à l’OL dans la foulée de mon grand frère Raymond. Et, si je n’étais pas forcément destiné au métier de footballeur, j’ai suivi ses traces pour finalement signer un premier contrat professionnel et jouer trois saisons au plus haut niveau avec l’OL, entre 1972 et 1975. Cela reste de bons souvenirs, même si la dernière saison a été difficile. J’étais toujours comparé à Raymond et ce n’était pas évident. S’il m’a ouvert des portes, passer après lui ne m’a pas offert que des avantages.

Quel a ensuite été votre parcours ?
J’ai vécu difficilement l’annonce de la non-reconduction de mon contrat. Heureusement, Martigues s’est déclaré rapidement et j’ai pu reprendre confiance en 2e division. Il y a eu ensuite cette expérience d’une saison à l’Olympique de Marseille. Malheureusement le club était en proie à de sévères soucis financiers et l’aventure a tourné court. J’ai donc achevé ma carrière à Martigues.

Quel regard portez-vous sur l’Olympique Lyonnais ?
Il n’a plus grand-chose à voir avec le club que j’ai connu. Tout a changé, que ce soit au niveau des structures ou des résultats sportifs. Je suis très fier de son évolution. Je n’oublierai jamais les grands moments que j’ai pu vivre à l’OL. Il y a ces deux matchs de coupe d’Europe face aux Allemands de Mönchengladbach et aussi les deux finales de coupe Gambardella face à l’AS Saint-Etienne. Je sais ce que représente l’amour de ce maillot

Sur la route… Albert Domenech : première diffusion mercredi 3 novembre à 19h50 dans l’émission OL System