masculins / OLTV

Alexandre Lacazette dans culture club

Publié le 05 mars 2015 à 11:09 par SC

L’attaquant lyonnais était l’invité de Coline Benaboura dans Culture Club sur OLTV. L’occasion pour lui d’évoquer la saison lyonnaise, ses statistiques, son retour de blessure et les prochains objectifs.

Ton statut de meilleur buteur

« Ça me fait plaisir. Je suis fier de ce que je fais mais je n’ai pas envie de m’arrêter. Je veux encore marquer, être décisif. J’espère que c’est n’est pas fini. D’autres attaquants peuvent me rattraper mais je vais essayer de garder cette première place…J’ai encore du chemin à faire pour arriver au niveau de certains autres attaquants…Le travail des années passées. Il y a aussi beaucoup de réussite et la confiance que j’ai venant de mes partenaires…J’aimerai battre le record d’André Guy en championnat (25 buts en 69-69). »

Ton changement de statut

« Ca a changé. Au quotidien, je ne peux plus aller dans certains endroits. Il faut s’habituer. On passe d’une sphère à une autre rapidement. C’est plaisant d’être reconnu de cette manière… Les défenseurs sont un peu plus durs. Ils essaient de me déstabiliser par la parole ou leurs interventions plus rudes…Ce sont des belles insultes sur la famille. Ça fait partie du jeu. Il faut savoir ou bien répondre ou ne pas y faire attention. »

La saison lyonnaise

« J’ai toujours cru en nos qualités. Je savais qu’on pouvait viser le haut du tableau…Au début de saison, on nous a enterrés rapidement. C’est une belle revanche pour nous. On veut rester le plus longtemps en haut pour accrocher la Ligue des Champions. Si on peut prétendre en fin de saison au titre, tant mieux on le fera…L’OL peut être champion, tout comme Paris et Marseille. »

Les célébrations avec Samuel Umtiti

« Il y a une autre célébration qui est en attente. Ça se fait au ressenti, soit avant le match soit pendant les entraînements. Si quelqu’un a une idée, il en parle à l’autre…Le selfie ? C’est à la suite d’une chanson qui s’appelle « Selfie ». On l’a fait une fois dans le vestiaire. Et pendant le match, ça s’est fait tout seul. »

Ta relation avec Nabil Fekir

« C’est un plaisir de jouer avec lui. C’est un joueur technique, qui aime provoquer. Il me libère de l’espace. C’est plus facile d’être efficace dans la surface. Il ne me surprend pas. Je savais qu’il avait les capacités pour le faire. Tous les joueurs qui l’ont connu avant ne sont pas surpris. »

La blessure contre Metz et ton retour

« C’est un coup d’arrêt. J’étais bien physiquement, mentalement. Tout se passait bien. Il faut réhabituer le corps à faire tous ces efforts et retrouver la confiance que j’avais…Sur l’action je ne sens pas directement que c’est grave. Je ne sais pas si c’est vraiment une déchirure. Je continue et je fais une accélération. C’est à ce moment-là que je ressens vraiment…C’est dur de se dire qu’on va être inutile, qu’on va être écarté du groupe. Ça fait partie d’une saison, d’une carrière. Ça permet aussi de rappeler qu’on fait un beau métier. Je tire un grand coup de chapeau à Clément et Gueïda. J’ai relativisé puisque ce n’était que trois semaines…Il y a la peur de rechuter. Même si on se sent à 100% à l’entraînement, avec l’adrénaline et l’intensité du match, ce n’est jamais pareil. Quand je suis sorti, je me suis dit que ça s’était bien passé. Il y a des mouvements que je n’ose pas faire encore. Mais je me sens très bien mentalement. Physiquement, je ne suis pas encore au niveau où j’étais. Je fais tout pour revenir au mieux le plus rapidement possible. »

La défaite à Lille

« C’était une grosse déception car on avait fait une bonne première période. La seconde, on ne l’a pas jouée. On n’a pas été nous-mêmes. C’est frustrant de repartir avec aucun point. C’est mieux de faire cette défaite maintenant. Les autres équipes n’ont pas gagné et on va pouvoir réagir. C’est une piqûre de rappel. On redescend sur terre. Cette défaite nous fera du bien pour mieux repartir. »

Le match à Montpellier à venir

« On sait qu’il y aura un air de revanche. C’est une équipe solide qui va vouloir imposer un défi physique. Mais c’est à nous d’imposer notre jeu et d’être efficace dans les deux surfaces. Le danger, c’est surtout nous. »

Ton avenir

« Ca m’avait perturbé la saison passée qu’on parle beaucoup de moi, d’un possible transfert. Ce n’était pas facile à vivre. Ce n’étaient que des spéculations. On verra à la fin de saison. Je ne peux pas dire dès maintenant…Jouer dans le Grand Stade est quelque chose d’important pour tout lyonnais. Il y a aussi l’Euro. Je vais tout faire pour bien finir cette saison. Il y a des opportunités qu’on ne peut pas rater et il y a des demandes de la part du président. »

Fond d'écran Alexandre LacazetteTéléchargez le fond d'écran Alex Lacazette