masculins / OL - AS Rome J-2

Alou Diarra : « On a les qualités pour passer »

Publié le 04 mars 2007 à 17:00 par BV

Après plus de cinq semaines d'absence, Alou Diarra a fait son retour dans l'équipe lyonnaise à l'occasion de la rencontre face à l'ASSE. L'international français revient sur les incidents qui ont émaillé le derby et évoque le huitième de finale retour contre l'AS Rome, mardi.

Un mot tout d’abord sur les événements qui ont émaillé le derby face à l’ASSE ou la rencontre entre Sedan et le PSG.
Cela a un peu gâché la fête et l’ambiance. C’est malheureux de voir ce genre de choses. Cela doit s’arrêter. Il a fallu pour les deux équipes se reconcentrer sur notre objectif qui était le match. On l’a bien fait par la suite. Le football est une fête. La joie doit être l’unique émotion dans les stades.

Comment les joueurs peuvent-ils faire passer ce message ?
En donnant des buts et du spectacle. En faisant plaisir au public. Mais il est certain que, lorsqu’il y a un vainqueur, il y a des supporters déçus. C’est le sport : il faut l’accepter.

Vous revenez à la compétition. On vous imagine très heureux de fouler à nouveau les pelouses.
Effectivement. Après cinq semaines et demie d’absences, je suis même en avance sur mon programme. J’ai beaucoup travaillé pour revenir. Je tiens à remercier le staff médical lyonnais qui a beaucoup « bossé » et m’a permis d’être opérationnel en si peu de temps. C’est quelque chose de formidable. Je suis désormais compétitif pour le reste de la saison et content de pouvoir servir le groupe.

Cette période d’indisponibilité a-t-elle été difficile à vivre ? Pleine de doutes ?
Non. Pas de doute mais de l’impatience. Je voulais d’autant plus aider mes collègues que nous n’étions pas dans une bonne période. Aujourd’hui je suis prêt à tout donner pour que l’on atteigne nos objectifs. Je suis compétitif et content de l’être.

La prochaine échéance de l’OL c’est Rome. Un club qui semble vous poursuivre… (Rires). Oui. C’est le destin. Avant de venir à l’OL, j’ai failli signer à la Roma. Je vais désormais l’affronter et j’espère que l’on obtiendra notre qualification.

Comment qualifieriez-vous ce match ?
Ce sont des matchs excitants pour tout footballeur. La Ligue des Champions est vraiment un objectif pour nous. On sait que l’on aura une opposition difficile, qu’il faudra faire preuve de patience. Mais on a les qualités pour passer ce tour.

Comment avez-vous trouvé les Romains lors du match aller ?
Dangereux offensivement. Avec des joueurs très rapides. C’est une équipe assez solide : on n’a pas réussi à leur marquer de but. Cela va être un match très serré, qui va se jouer à peu de choses. Il ne faudra négliger aucun détail. Ils sont très malins. Pour eux, tous les moyens sont bons pour gagner. Même la provocation. Il faudra donc faire preuve de beaucoup de sérénité et de beaucoup de calme car offensivement, avec les arguments que l’on a, on peut faire la différence à n’importe quel moment.

Comment gère-t-on un 0 à 0 ?
C’est à quitte ou double mais on ne va pas partir à l’abordage. Il ne faut surtout pas que l’on encaisse un but car on devrait alors en marquer deux, une tache très difficile. On devra donc faire preuve de patience. A un moment ou à un autre, on aura l’occasion de faire la différence.

Dans quel état d’esprit est le groupe ?
On s’est remis en question. On travaille nos lacunes. C’est ce qui fait avancer le groupe. On est sur une phase ascendante. On sait que l’on peut faire confiance à tout le monde. Le groupe est au complet et s’en trouve bonifié. C’est bien pour la fin de saison car on a besoin de tout le monde. J’espère que dans l’avenir, on aura moins de blessés et de « pépins » physiques.

Un petit mot sur Totti.
C’est un joueur très embêtant, qui a une bonne technique, qui est très malin. Il sait bien se placer et fait de bons appels. Il a également une très bonne frappe. C’est vraiment le maillon fort de cette équipe romaine. Il faudra le surveiller, l’empêcher de toucher le ballon et de faire jouer son équipe.

S’agit-il de votre plus important match sous les couleurs lyonnaises ?
Si je joue, oui. C’est un match excitant à jouer, un huitième de finale retour à Gerland où il y aura une très belle ambiance, un « truc » énorme nous attend en cas de qualification. C’est un match que tout joueur rêve de jouer.
Sur le même thème