masculins / Mondial

Ambiance à Rio avant le 1/4 de finale

Publié le 30 juin 2006 à 12:41 par JP.B

Jean-Philippe Baille, reporter a RTL, est actuellement à RIO. Chaque jour il se fait l’écho de l’ambiance qui règne dans cette ville brésilienne avant le quart de finale.

Il marche sur les pas des brésiliens de Lyon. Comment en parle-t-on au Brésil actuellement et particulièrement de Juninho Pernambucano… Il nous transmet ce reportage.

La photo est pleine page dans la plupart des quotidiens brésiliens. On y voit Juninho, assis sur un ballon au camp d’entrainement de la seleçao, en compagnie de ses deux filles venues lui rendre visite avant le grand rendez-vous face à la France.
Forcément, tout le monde veut connaître ici l’avis du meilleur joueur de la Ligue 1 sur ses futurs adversaires. Et le brésilien de l’OL n’hésite pas à demander à ses coéquipiers la plus grande méfiance à l’aune de ce ¼ de finale qui fait vibrer déjà tout un pays.
« Ca devrait être notre match le plus dur jusqu'ici. Ils jouent avec beaucoup de solidarité, les joueurs sont toujours en train de s'aider » se répète « Juni » dans la presse auriverde. Mais le débat ne se situe pas tout à fait encore là dans les rues de la mégapole brésilienne. Et en l’occurrence la question qui revient sans cesse est plutôt: « pourquoi Parreira ne fait pas confiance au lyonnais ? ».
Auteur d’un but et de performances à la hauteur de l’événement, Juninho n’a été titularisé qu’une seule fois par le sélectionneur depuis la compétition. Samedi, il pourrait peut-être jouer contre les bleus du fait d’une douleur à la cheville et au genou de son coéquipier du Milan AC, Kàka. « Ici, il était le petit roi de Vasco » s’enflamme Lisa, que tout le monde appelle « chouchou ». Ce petit bout de femme à la voix puissante et passionnée est en quelque sorte l’âme du club des quartiers nord de Rio.