masculins / #EAGOL

L’OL retrouve des couleurs

Publié le 04 avril 2015 à 18:50 par RB

Les coéquipiers de Lacazette ont largement dominé les Guingampais et se sont imposés logiquement… Ils reprennent la tête du championnat en attendant le résultat du Classico…

CONTEXTE

Monégasques et Stéphanois ont fait match nul, Phocéens et Parisiens s’affrontent dimanche soir… l’OL a donc la possibilité de reprendre la tête du championnat et aussi de faire un écart substantiel avec ses principaux concurrents au podium, au titre de champion. Un OL qui reste sur une défaite à domicile face à Nice et qui, avouons-le, est moins convaincant depuis huit journées avec 10 points pris seulement. L’EAG reste sur quatre points en déplacements mais aussi sur deux défaites chez lui. Une équipe qui joue mardi soir à Auxerre en ½ finale de Coupe de France… Enfin, c’est un match de reprise après la trêve internationale et cela reste toujours particulier.

ADVERSAIRE

L’équipe bretonne était dernière du championnat au soir de la 15ème journée. Elle a bien relevé la tête en étant 10ème avec 39 points. Le maintien est en vue… Sans oublier la possibilité de retrouver le Stade de France pour une seconde finale de Coupe de France de rang. Elle compte dans ses rangs Beauvue, une des révélations de la saison avec 11 buts ou encore Mandanne, Pied, Lössl… Une équipe joueuse qui évolue en 4-4-2 ou 4-2-3-1.

EQUIPES de DEPART

Dans les rangs guingampais, Angoua est suspendu et Marveaux, blessé. Devant une association Mandanne/Beauvue dans ce 4-4-2. Ce n’est pas le cas dans ceux olympiens : Gonalons, Bisevac, Jallet, Grenier, Gourcuff, Fofana ne font pas partie du groupe entre suspension, blessures et reprise. Fidèle à son 4-4-2 en losange, Hubert Fournier a choisi de « faire descendre » Fekir à la pointe du milieu de terrain ; Malbranque est titulaire comme NJie ; Tolisso est placé devant la défense.

PREMIERE PERIODE

Domination lyonnaise quasi sans partage dès le début des débats. L’OL fait tourner patiemment le ballon. Un coup franc de Fekir, une touche rapidement jouée, une ouverture de Fekir… sèment le trouble dans le camp local. Les rouge et noir cherchent le contre en s’appuyant sur Mandanne et Beauvue. Fekir va débloquer le match en frappant de loin et surprenant Lössl, coupable d’une faute de main. Logique cet avantage. L’OL déroule avec l’intenable Fekir. Une première période maitrisée par le septuple champion de France. D’autant que Lacazette obtient et transforme un penalty (faute de Sankho). Et que l’EAG termine à 10 avec l’expulsion sévère de Kerbrat !

SECONDE PERIODE

En supériorité numérique, l’OL fait évidemment tourner le ballon pour épuiser un peu plus les coéquipiers de Mathis. NJie corse l’addition sur une passe de Ferri. Il n’y a pas vraiment de match avec le sérieux affiché par les olympiens absolument maitres du terrain. Benzia remplace Njie. Fekir à deux doigts d’inscrire un nouveau but. Sur un centre, Umtiti se troue et permet à Beauvue de sauver l’honneur. Finalement, à sa main, l’OL signe un 18ème succès.

RESUME et PERSPECTIVES

Même s’il aurait pu se dispenser d’encaisser un but, l’OL a su faire ce qu’il fallait pour prendre largement la mesure de l’EAG réduit à 10 en fin de première période. Très rarement inquiété, il a pris trois points précieux, augmenté son goal average. Il fait une belle opération par rapport à l’ASM et l’ASSE…Il attend désormais le résultat du Classico pour en savoir plus...

...

La feuille de match

A Guingamp, stade du Roudourou, 14 000 spectateurs environ ; arbitre, M.Turpin. EAG 1OL 3 (mi-temps : EAG 0 OL 2).

EAG : Lössl – Leveque, Kerbrat, Sorbon, Sankoh – Sankharé (puis Diallo 71ème), Mathis (cap), Pied, Giresse (puis Jacobsen 46ème) – Beauvue, Mandanne (puis Yatabaré 63ème) Entr : Gourvennec.

OL : Lopes – Dabo, Rose, Umtiti, Bedimo – Tolisso, Malbranque, Fekir (puis Ghezzal 87ème) – Njie (puis Benzia 667me), Lacazette (cap) (puis Yattara 82ème). Entr : Fournier.

Buts : pour l’OL, Fekir (25ème), Lacazette (29ème S/P), NJie (61ème) ; pour l’EAG, Beauvue 79ème).

Avertissements : pour l’OL, Rose (34ème), Lacazette (40ème) ; pour l’EAG, Pied (41ème)

Expulsion : pour l’EAG, Kerbrat (44ème)

 

...

 

 

Sur le même thème