masculins / Bilan

Antho Lopes, joueur du mois de mars

Publié le 01 avril 2015 à 08:30 par SC

Le gardien lyonnais a été élu joueur de mars par les internautes du site olweb.fr. Le podium est complété par Nabil Fekir et Samuel Umtiti…le même trio de tête qu’en février.

31%. Les mois se succèdent et se ressemblent pour l’international portugais. Déjà largement plébiscité en février, Anthony Lopes réalise le doublé avec un nouveau titre de meilleur joueur du mois en mars. La raison ? Des prestations toujours aussi solides et rassurantes pour une défense changeante. Mais aussi des petits exploits qu’il s’habitue à réaliser, à l’image de son arrêt sur le penalty de Barrios contre Montpellier, de sa parade exceptionnelle sur la tête de Gignac ou encore son sauvetage, chanceux ou pas, sur la ligne face à Marseille. Bref, le gardien lyonnais est un joueur assurément décisif.

Anthony Lopes a arrêté 77,1% des tirs cadrés qu’il a subis en Ligue 1 cette saison, soit le meilleur ratio en championnat. Un taux qui monte même à 93,3% face aux équipes du Top 4. Le gardien lyonnais en avait stoppés 69,4% la saison passée en 2013-14.


19%. Une récompense de plus pour lui, déjà tout heureux d’avoir été très justement retenu par Didier Deschamps en équipe de France. Nabil Fekir a honoré sa première sélection en Bleu contre le Brésil il y a une semaine. Ce nouveau cap franchi n’a rien de bien étonnant à la vue de la saison qu’il réalise, seulement sa deuxième dans l’élite. Le match qu’il a livré à Montpellier a été un récital, avec deux buts géniaux et un penalty provoqué…dans une surface où il rend fou les adversaires.

Nabil Fekir a obtenu face à Nice son 6ème penalty cette saison en L1. Il est le joueur qui en a le plus provoqué dans les 5 grands championnats européens. Le dernier joueur à avoir réalisé une telle performance ? Eden Hazard avec Lille en 2011/12 (6 aussi).


10%. Cette place sur le podium vient récompenser son très bon début d’année 2015. Suspendu face à Nice, Samuel Umtiti n’a joué que deux rencontres en mars. Suffisant pour confirmer son nouveau statut de patron de la défense lyonnaise, depuis la blessure de Milan Bisevac, à seulement 21 ans mais avec déjà 93 rencontres de L1 au compteur.

Téléchargez le fond d'écran "Sam" Umtiti