masculins / Culture Club

Anthony Lopes : "Je n'ai pas d'appréhension par rapport au match aller face à Metz"

Publié le 24 février 2017 à 19:15 par YM

Le gardien lyonnais était l’invité, ce vendredi, d’Héloïse Basson dans Culture Club. L’occasion pour lui d’évoquer l’actualité de l’équipe et de se livrer un peu sur sa vie en-dehors des terrains.

La qualification en 1/8 de finale de la Ligue Europa

« On a remporté une belle victoire collective. Le seul point négatif, c'est le but encaissé. Quand on est gardien, on aime bien sortir de ces matchs sans prendre de but. Ça n'a pas été le cas jeudi mais on ne va pas cracher dans la soupe. Voir Nabil (Fekir) comme ça, c'est très bien pour nous. On a vraiment une super attaque à l'OL avec Alex (Lacazette), Nabil, Rachid (Ghezzal), Maxwel (Cornet) et Memphis. Quant à Houssem (Aouar), c'est un gamin bourré de talent. Son premier but est une vraie récompense pour lui car il travaille bien le reste de la semaine aux entraînements. C'était la moindre des choses qu'on aille tous le féliciter après son but. »

La double confrontation à venir contre l'AS Roma

« On aura en face de nous une grosse équipe. On est contents de se mesurer à eux, c'est une immense fierté. Le match contre la Juventus cette saison, en Ligue des Champions, reste une référence. On en est ressortis grandis. Il faudra s'appuyer dessus pour affronter la Roma. »

Le match contre Metz après les incidents à l'aller

« Je n'ai pas d'appréhension par rapport au match aller. C'est du passé. Ce sont des choses qui arrivent, même si ça reste rare de voir ça sur un terrain de foot. Une fois sur la pelouse, on sera tous concentrés sur la rencontre et on ne fera pas attention à ce qu'il se dit ou sur ce qu'il se fait autour. »

Le regain de confiance de l'équipe

« J'espère qu'on va enchaîner contre Metz. L'atmosphère qui règne au Parc OL nous pousse vraiment à nous transcender. Les problèmes avec les supporters sont passés, ça fait partie du métier. On fait avec. Maintenant, on doit uniquement penser à gagner des points, surtout face aux petites équipes, contre qui on a connu plus de mal cette saison. »

Sa suspension face à Dijon

« C'était compliqué de ne pas être dans les buts. Je me suis effacé avant le match pour montrer à Mathieu (Gorgelin) que c'était bien lui qui avait le rôle de gardien titulaire. J'ai une grande confiance en lui. J'ai essayé de l'encourager du mieux possible, comme il le fait toujours avec moi. »

La défaite lors du derby

« Cette défaite a été compliquée à décrire. C'est horrible de perdre un derby. On ressent de la honte. En rentrant chez soi, on ressasse le match dans sa tête, on n'arrive pas à dormir. Perdre contre son rival, c'est dur, surtout pour ceux qui ont été formés au club comme moi. »

La blessure de Lisandro Lopez, l'ancien Lyonnais

« Licha, au-delà du joueur, est une très belle personne. C'était un mec incroyable, on ne pouvait que l'aimer. Et puis, j'aimais particulièrement quand il parlait français (rires). »

L'intégration de Memphis

« Il est déçu de ne pas pouvoir nous aider. Il est très présent dans la vie de groupe et les jours de matchs, quand il ne peut pas jouer. Il vient toujours nous voir et il nous encourage. Il s'est intégré très très vite et essaye d'apprendre la langue. Il fait énormément d'efforts pour bien se fondre dans le groupe, à l'image de ce qu'a fait Sergi (Darder) l'an passé. »