medias / Medias

Anthony Lopes : "Gagner l'Euro, c'était incroyable."

Publié le 17 août 2016 à 13:23 par VL

Ce mercredi, le gardien Anthony Lopes était l'invité de Culture Club, présenté par Héloïse Basson. L'occasion de se confier sur son titre de champion d'Europe avec le Portugal, la victoire de l'OL à Nancy et le départ de Samuel Umtiti.

La victoire du Portugal à l'Euro

"C'est vraiment particulier pour moi. Gagner l'Euro, c'était incroyable. On n'a pas fait le début de tournoi espéré mais on a eu la chance d'être meilleur troisième. Après, on a été costaud jusqu'au bout. Il y a eu beaucoup de mots de la part de l'entraîneur. Certaines nations sont  plus prestigieuses mais on a un bon groupe, très solidaire. (...) C'est un titre qui nous filait entre les doigts depuis pas mal de temps, notamment lors de l'Euro 2004 à la maison, où l'on a perdu nos deux matches contre la Grèce. Le retour au Portugal était incroyable, tout le pays s'est arrêté pour nous, tout Lisbonne nous a acclamé. La famille a vécu cela avec énormément de joie, c'est gravé maintenant."

L'importance de Cristiano Ronaldo

"Ronaldo a pesé dans le vestiaire. Le voir souffrir sur le terrain, ça donne un surplus de motivation. Quand on perd le meilleur joueur du monde en finale, c'est préjudiciable. Mais on a su gérer les moments faibles pour s'imposer à la fin. Quand on le voit se mettre dans la peau du deuxième entraîneur sur la touche, ça nous pousse. Il était surmotivé, ça nous a aussi permis d'aller chercher la victoire."

Son rôle de remplaçant en sélection

"En sélection je n'ai pas la chance de pouvoir jouer. Ce n'est pas facile quand on a l'habitude d'enchaîner les matches en club, mais il faut l'accepter et pousser l'équipe. On a vraiment un groupe extraordinaire, on s'entend bien entre gardiens. Il fallait pousser Rui Patricio à être meilleur chaque match, notamment en finale."

Sa préparation et le Trophée des Champions

"J'avais une semaine d'entraînement dans les jambes. Jai eu dix séances en six jours, ce qui est assez énorme. J'ai super bien vécu le match contre le Sporting, avec une belle acclamation de la part du public. Chanter les deux hymnes était vraiment spécial pour moi, j'en suis très fier. Je me sentais le devoir de le faire, c'est mon ressenti. J'étais fatigué contre Benfica, c'est pourquoi je n'ai joué qu'une mi-temps. On aurait aimé faire un autre match contre le PSG. C'est passé maintenant mais ça reste une grosse déception, on avait les moyens de faire quelque chose."

La victoire à Nancy et sa passe décisive pour Alex Lacazette

"Je suis très satisfait car on n'a pas encaissé de but. On ne peut pas faire mieux, on a démarré de la meilleure des manières. Pour ce qui est de la suite, on se doit de prendre neuf points sur neufs au mois d'août  pour être tranquille avant la trêve internationale. Ma passe décisive pour Alex n'était pas voulue, même si on en avait parlé la veille. C'était un petit défi, maintenant je suis tranquille, c'est fait. Je suis juste bien intervenu et j'ai écarté le danger. Mon principal objectif est avant tout de ne pas prendre de but."

Le départ de Samuel Umtiti

"C'est une transfert qui ne se refuse pas. Il a les qualités pour réussir là-bas. Quand on perd un joueur de cette qualité, c'est toujours difficile. On perd aussi un ami. j'espère qu'il réussira. C'est un gagneur, on connait son tempérament. On sait qu'il ne mettra pas beaucoup de temps a s'imposer. Il aura sa chance et saura la saisir."

...

Le salon avec Anthony Lopes

 

"J'aime écouter de la musique avant les matches. Cela me détend, m'aide dans ma concentration. En ce moment, j'écoute beaucoup Nicky Jam. C'est un chanteur de reggaeton d'origine porto ricaine. J'aime beaucoup."

 

...
Sur le même thème