masculins / Tola Vologe

Anthony Mounier : "Je reste pour progresser"

Publié le 17 juillet 2008 à 15:46 par BV

Anthony Mounier parle de la préparation d'avant-saison de l'OL : "il faut souffrir pour bien préparer la saison" confie-t-il. Un temps annoncé sur le départ, le milieu de terrain olympien a choisi de rester dans son club formateur "pour avoir un maximum de temps de jeu en Ligue 1".

Vous avez repris l’entraînement il y a maintenant un peu plus de deux semaines. Comment se passe votre préparation ?
Ma préparation se passe bien, je suis en forme. La semaine dernière, cela a été dur à Tignes mais il faut souffrir pour bien préparer la saison. Cela va de mieux en mieux. Aujourd’hui, je suis le plus vieux des jeunes : cela fait plaisir de voir ces jeunes du centre de formation s’entraîner avec le « groupe pro ». (…) L’ambiance y est bonne ; tout le monde s’entend bien. Pour un début de saison, c’est super.

L’objectif de ce début de saison, c’est également de marquer des points aux yeux du nouvel entraîneur, Claude Puel...
Le premier stage a permis aux jeunes de s’intégrer, de se montrer en l’absence des internationaux. Je ne sais pas si j’ai marqué des points (Anthony Mounier a inscrit un but lors du match amical contre Nîmes, 3 -2), je donne simplement le maximum à l’entraînement et lors des matchs amicaux. Il y a beaucoup de monde au poste de milieu de terrain mais je vais dans un premier temps me servir de cette densité pour apprendre puis dans un second temps essayer de gagner du temps de jeu.

On a, à un moment, parlé de votre possible départ. Avez-vous pris une décision concernant votre avenir ?
Il a, à un moment, été question d’un départ à Nice mais je pense que je vais rester à l’OL cette saison pour progresser, pour avoir un maximum de temps de jeu avec les "pros". J’ai discuté avec le coach, car j’avais deux ou trois interrogations, et j’ai fait le choix de rester. Je vais tout faire pour jouer avec l’équipe première. Cela fait quatre ans que j’évolue avec la CFA, je n’ai plus trop envie d’y jouer. Si je reste, c’est pour avoir un maximum de temps de jeu avec les "pros" en Ligue 1.

Quelles sont vos premières impressions concernant Claude Puel ?
C’est la première fois que je vois un coach participer aux séances physiques. C’est bien, il voit ce que les joueurs endurent. Le fait qu’il participe aux séances avec les joueurs nous aide à le respecter.

A l'entraînement, on vous voit travailler beaucoup le placement et les déplacements. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?
Hier, on a effectué un exercice axé sur le travail défensif des milieux de terrain. Avant-hier, cela concernait les défenseurs. Ces deux derniers jours, on a donc surtout travaillé la tactique sous l’angle défensif.

Sébastien Squillaci a rejoint le FC Séville. Quel souvenir garderez-vous de lui ?
C’est un gagneur, un compétiteur. L’année dernière, il a été là lorsque cela n’allait pas. Il n’avait jamais envie de perdre. On pouvait partir à la guerre avec un tel joueur. C’était un super joueur mais également un super mec à coté.