masculins / OL - ASSE J-2

Anthony Mounier: le témoin de la journée

Publié le 24 août 2007 à 07:38 par R.B

Anthony Mounier n’a pas encore 20 ans. Il est pro depuis le début de la saison. Il a signé un contrat de 3 ans à l’OL. Il se donne tous les moyens pour réussir sa carrière. Il est le témoin de cette 5ème journée…

Que cette jeunesse est belle en souhaitant que le fil des jours et le football ne changent pas son jeune homme ! Intelligent, poli, gentil, équilibré, attentif, posé, réfléchi, travailleur… autant de qualificatifs qui siéent pour définir Anthony. Parti très tôt de son village d’Etoile-sur-Rhône (à côté de Valence), le natif d’Aubenas a connu l’internat dès l’âge de 12 ans dans un établissement lyonnais, avant le Centre de Formation de l’OL dès 15 ans. «J’ai commencé le foot à 4 ans. Et je suis à l’OL depuis l’âge de 12 ans. Je n’ai pratiqué que ce sport. J’ai commencé dans mon club de l’US Veore, le même club que Florent Laville ».

Des débuts dans la vie marqués par la mort du papa à l’âge de 4 ans. « Cela n’a pas été facile. Je suis très proche de ma maman qui me suit tout le temps. A force, elle s’y connaît en football. Je l’appelle tous les jours et systématiquement après chacun de mes matchs. J’ai aussi mon frère qui joue dans les moins de 15 ans à Rhône-Vallée ».

Entraînement, sieste, cinéma ou encore moments passés entre copains, sans oublier des heures de solitude qui ne l’effraient pas. « J’aime me retrouver seul ; cela ne me dérange pas ». « Moune » a arrêté ses études après l’obtention de son bac S, il y a 2 ans. Il a signé son premier contrat pro à la fin de la saison dernière. Il a fallu s’adapter à cette nouvelle vie. « Avant, j’avais l’école. C’est sûr que cela fait un gros vide après… ».

Ce gaucher a souvent le pied magique sur le pré, tout en ayant les idées carrées. « Je ne fais pas n’importe quoi. Je suis sérieux. Je me donne le maximum de chances pour arriver. Je sais ce que je veux. Alors je surveille par exemple ma diététique… et je travaille tous les jours pour progresser, gommer mes lacunes. Je sais que je dois gagner en puissance, être plus solide physiquement pour que je sois plus fort dans ma protection de balle. En 2 mois, j’ai beaucoup appris. Je dois améliorer encore ma vision du jeu. Tout va plus vite à ce niveau. Il faut jouer aussi plus simplement et je dois canaliser mes efforts, gérer les temps forts et les temps faibles ». Anthony avait des qualités physiques naturelles, comme cette capacité à courir dans tous les sens sans s’essouffler. « Depuis mon plus jeune âge, je suis comme cela. Gamin, je gagnais des cross ».

Amateur à la télé de tennis, de rugby, du Tour de France lorsqu'il prend de la hauteur, Anthony a livré de belles prestations lors de la Peace Cup. « J’ai été content de mes matchs. Mais ensuite, je ne me suis pas pris la tête pour savoir si j’allais rester dans le groupe pour les matchs. Je suis jeune. Jouer en CFA me donne du temps de jeu. Je suis patient ». Remplaçant samedi pour la première fois à Lorient ? « Très content évidemment. C’était la première fois. J’étais très fier. Je me suis échauffé quand Hatem s’est blessé comme si j’allais entrer. Après, je respecte les choix. Sur le banc, j’étais bien placé pour voir le match ».

[IMG41399#R]Et un derby Anthony ? « C’est la suprématie régionale. Un match à ne pas perdre. Moi, j’en ai perdu seulement 2 depuis que je suis à l’Ol : un avec les moins de 14 ans et un avec la CFA. C’est toujours une ambiance particulière. Après sur le terrain, on se connaît ». Que peut-on lui souhaiter pour ses 20 ans le 27 septembre prochain ? « Une saison sans blessures. La possibilité de travailler et d’effectuer mes premiers pas en L1 cette saison. Débuter à l’OL, mon club formateur, ce serait un rêve qui se réaliserait ».

Anthony est le témoin de cette 5ème journée :

Caen – OM : « Marseille. Cette équipe n’est pas très bien. Elle a besoin de points face à un promu ».

Bordeaux – Lorient : « Match nul. Lorient est très bien en place avec de bons joueurs. J’ai bien aimé la façon de jouer des Lorientais contre nous. Et puis ils aiment les gros».

Monaco – Le Mans : « Monaco. Il faut que les Monégasques confirment leur résultat à Sochaux, même si Le Mans est en forme ».

Nancy – AJA : « Nancy. Auxerre a du mal, malgré sa victoire récente ».

Nice – Toulouse : « Nice ».

Rennes – Metz : « Rennes. Avec le retour de Sylvain, celle va faire du bien à cette équipe. En plus Metz n’a pas encore le rythme de la L1 ».

Strasbourg – Lens : « Les Alsaciens font un gros début de saison et ils marquent des buts. Lens, en revanche, n’a pas encore marqué le moindre but ».

VA – Sochaux : « Valenciennes. A domicile, les Nordistes marquent des buts. Sochaux, ce n’est pas terrible pour l’instant ».

PSG – Lille : « Le PSG. A domicile, la victoire est impérative ».

OL – ASSE : « Nous n’avons pas le choix à domicile… et en plus c’est le derby. Il faut gagner ».