masculins / Monaco - OL J-2

Anthony Réveillère est de nouveau opérationnel

Publié le 27 janvier 2006 à 15:00 par R.B

Sa dernière apparition remonte à la venue de Lille au stade de Gerland le 16 décembre dernier. Après la trêve, Anthony Réveillère se blessait à la cuisse gauche le 30 décembre à l’entraînement. 4 semaines plus tard le défenseur international est de nouveau opérationnel.

"Je suis bien évidemment très content de pouvoir rejouer. Est-ce que cela m’a paru long ? Il valait mieux avoir de bonnes sensations avant de revenir ; il pouvait y avoir un risque de rechute, si je m’étais précipité. Alors effectivement, c’est long quand tu regardes tes partenaires jouer ; et en plus à l’OL, cela te semble encore plus long, parce qu’il y a souvent des matchs rapprochés. Comme j’ai toujours eu, par le passé, une période similaire dans une saison, je positive. Revenir avec ces conditions, ce n’est pas évident. Il faut faire attention sur les appuis ; mais en match, tu ne peux plus calculer ».

Le jeune Clerc a assuré un excellent intérim ; Berthod et Abidal absents, l’ancien rennais pense-t-il débuter à Monaco ? « On verra. Avec l’arrivée de Patrick, nous sommes 5 défenseurs pour 4 postes. Je sais que le coach a plusieurs possibilités. Moi, je peux notamment jouer à droite et à gauche. Le coach décidera ». A la question, cela te gênerait-il d’évoluer à gauche (il n’a joué que quelques minutes la saison dernière à ce poste en Coupe de la Ligue à Lille), « Antho » a la réponse : « je me sens mieux à droite, c’est sûr. Mais pour rendre service à l’équipe, je ne me pose ce genre de questions. Entre la neige à Monaco et le fait de jouer à gauche, je n’hésite pas : je joue à gauche ! ».

François Clerc a du temps de jeu pendant son absence et celle de Diatta (CAN) pour s’exprimer. Quel est le regard d’Anthony sur les performances du Bressan ? «Très content pour lui. A Toulouse, la saison dernière, cela ne s’était pas passé aussi bien pour lui. Là, c’est différent ; il a fait de bons matchs défensivement et offensivement. C’est non seulement bien pour lui mais aussi pour le groupe. Après lorsque tout le monde est apte à jouer, cela fait partie de la concurrence. Moi, aussi, j’ai commencé ma carrière en bén�ficiant de la CAN et des blessures. François a montré qu’il avait le niveau ».

Si la saison dernière, le latéral droit avait du déclarer forfait lors de l’échauffement précédent la match à Monaco, en raison d’une cheville douloureuse martyrisée par les crampons du Toulousain Dalmat, il a donc de fortes chances de se retrouver acteur de cette nouvelle confrontation. « On va à Monaco en tant que leader et donc pour faire un résultat. En plus, le groupe est bien à l’extérieur. Ce sera un grand match. C’est une affiche. Di Vaio et Vieri, on les connaît par la télé, mais pas en face de soi. Di Vaio est rapide ; il tourne autour de l’autre attaquant ; Vieri a une grosse présence dans la surface de réparation et il garde bien le ballon… mais il n’y a pas que ces 2 joueurs à l’ASM. Quant au classement, on ne s’occupe que de nous. On pense à notre boulot… »
Sur le même thème