masculins / Monaco - OL J-2

Anthony Réveillère : "Je reviens en forme"

Publié le 21 avril 2006 à 14:15 par BV

A un peu plus d'un mois de l'ouverture de la coupe du monde, Anthony Réveillère revient sur ses objectifs personnels, l'importance des 4 dernières rencontres ainsi que la quête de records du club olympien.

Comment s’annonce cette fin de saison ?
Le soleil est revenu, c’est plutôt agréable. Les deux jours de repos que nous a laissés le coach nous ont fait le plus grand bien. Ils nous ont permis de bien couper afin de fêter le titre et réattaquer l’entraînement dans la bonne humeur avec en point de mire le match à Monaco. Nous allons bien nous préparer pour cette belle affiche afin d’être prêts dimanche.

Désormais, allez-vous tout miser sur la course aux records ?
Nous allons avant tout chercher à gagner. Par la suite, entrer dans le livre des records serait encore mieux. Pour cela nous devrons développer le même jeu que celui proposé à Paris. Toute l’équipe a envie d’aller gagner en principauté. Nous disposerons d’un surplus de motivation en raison de cette quête de records.

Les dernières performances de l’OL à Louis II ne plaident pas en votre faveur. A quoi attribuez-vous ces difficultés ?
Le terrain ne doit pas nous convenir. Je crois me rappeler qu’ils viennent de changer la pelouse, cela nous aidera peut-être (rires). Plus sérieusement, il s’agit d’une belle équipe qui ne nous a pas réussi ces dernières années. J’espère que nous allons être en mesure d’inverser la tendance.

Pensez-vous à la Coupe du Monde ?
Bien sûr que j’y pense. La fin de saison permettra au sélectionneur de faire ses ultimes choix. Je continue d’y croire car malgré ma longue blessure, j’ai souvent été convoqué aux rassemblements. Nos 4 derniers matchs vont me permettre de me montrer à nouveau et prouver que je reviens en forme. J’espère donc jouer ces 4 matchs. Toutefois, l’effectif est au complet. Tous les joueurs sont revenus de blessure. Le coach doit donc faire des choix difficiles. Par la suite, il faut les accepter et laisser ses états d’âme de côté.
Sur le même thème