masculins / OL - Brest J-2

Anthony Réveillère : " L’aventure mérite d’être poursuivie "

Publié le 04 mai 2012 à 12:40 par NF

Après la séance du jour, le défenseur Lyonnais a répondu aux questions des journalistes.

Anthony, est-ce que la saison se termine en roue libre ?
Il faut faire un effort. On a l’objectif de bien terminer, de prendre le maximum de points. On se donne pour objectif de gagner les quatre derniers matchs.

Croyez-vous encore à cette troisième place ?
Ce n’est pas facile. Il reste trois matchs pour nos concurrents et quatre pour nous. Mais les matchs ne sont jamais gagnés d’avance. On ne se fait pas d’illusions. On s’occupe d’abord de nous en gagnant nos matchs, ça peut laisser un espoir. Il y a cette troisième place en tête mais surtout la quatrième pour bien figurer au classement.

Est-ce que vous vous projetez déjà sur la saison prochaine ?
Non, ce n’est pas le discours. Forcement, la saison prochaine se prépare avec des départs et des arrivées lors de l’intersaison. Il faut, avant tout, bien terminer la saison actuelle de la meilleure des manières. Je suis bien à l’Olympique Lyonnais. J’avais prolongé pour gagner des titres.

Quel est le sentiment après avoir retrouvé le gout de la victoire d’un trophée ?
Ca fait plaisir ! Très plaisir même ! On avait presque oublié les sensations. On ne s’en lasse pas, ça donne envie d’aller en chercher d’autres. On avait perdu le gout de la victoire en faisant beaucoup d’efforts. On est content d’être récompensé et de finir une saison avec un trophée.

Est-ce que la saison est réussie ?
On fera le bilan à la fin. Mais, il n’est pas si mal que ça.

Le fait d’avoir peu de suspense sur l’identité de futur entraineur de l’OL, est-ce un avantage ?
C’est bien pour la stabilité, d’un club et d’un groupe, de continuer le travail effectué par tout un staff. A la trêve, il y aura des mouvements mais il y aura le noyau de la saison prochaine. C’est important d’être dans la continuité pour avancer. Je sais qu’il (Rémi Garde) est en réflexion par rapport à certains détails. Le métier d’entraineur n’est pas évident, il pose le pour et le contre. Mais l’aventure mérite d’être poursuivie.

L’OL va-t-il jouer un rôle d’arbitre en cette fin de saison ?
Non ! On s’occupe de nous. On sait qu’il y a des clubs qui vont se battre pour leur maintien. L’an dernier, on jouait la troisième place et malheureusement on a fait descendre l’AS Monaco. Ce sont les aléas du football. On se doit de jouer le jeu pour ne pas fausser le championnat.

Avez-vous l’Euro dans votre esprit ?
Chacun ses ambitions... L’Euro en fait partie. On veut bien terminer la saison pour tout un collectif. Il n’y a pas de garantie. Je fonctionne comme j’ai toujours fait : par des bonnes performances en club. Il faut terminer la saison sans regrets et en prenant du plaisir. La coupe de France nous a libérés. Concernant l’équipe de France, je ne me pose pas de questions. Je ne veux pas me prendre la tête. Depuis deux ans, je vis l’aventure avec les Bleus. Maintenant, le sélectionneur fera ses choix, je lui laisse la réflexion. Moi, je m’occupe du terrain et des performances avec mon club. Evidemment, j’ai la sélection dans un coin de la tête.

Quel regard portez-vous sur la progression d’Alexandre Lacazette ?
C’est un très bon joueur qui a beaucoup d’avenir en continuant à travailler. Il est intéressant aussi bien en pointe que sur un côté comme face à Quevilly. Je pense que son poste de prédilection est avant-centre car il est adroit devant le but. Il me fait penser à Sylvain Wiltord dans ses prises de balles et sa vision du jeu.

Sur le même thème