masculins / Besiktas - OL

Après Bastia-OL, oublier et se projeter vers son grand défi européen

Publié le 18 avril 2017 à 09:00 par SC

Quelques heures après les violences subies à Bastia et leur retour à Lyon, les joueurs olympiens ont retrouvé le chemin de l’entraînement pour préparer leur 1/4 de finale retour à Istanbul.

Le calme après la tempête. Il était un peu moins de minuit dimanche soir lorsque les joueurs lyonnais ont posé les pieds sur le sol rhodanien, bien loin de la terre corse où ils ont vécu un véritable cauchemar quelques heures plus tôt. Attendus à l’aéroport par plus d’une centaine de supporters, ils ont trouvé un peu de réconfort et ont pu apprécier une belle marque de soutien, avant de rejoindre leur famille pour un peu de répit. Bien mérités pour eux après les événements de la fin d’après-midi et les agressions de supporters bastiais auxquels ils ont dû faire face, et ont fait face, tous ensemble. 

Ce lundi matin, l’heure était déjà à la reprise du travail. Les têtes pas encore tout à fait vidées des images d’une semaine très éprouvante marquée par les incidents du match face à Besiktas puis ceux de Bastia, les coéquipiers de Maxime Gonalons ont donc retrouvé leur Groupama OL Training Center. Un havre de calme et de tranquillité pour les deux prochaines journées d’entraînement avec deux séances au programme avant le départ pour Istanbul prévu mercredi en début de matinée.

Calé entre deux grandes échéances européennes, ce rendez-vous à Bastia devait permettre à Bruno Genesio de faire tourner son effectif et souffler les éléments les plus utilisés alors que l’OL s’apprête à vivre une nouvelle semaine très intense avec le déplacement face au Besiktas et la réception du leader monégasque. Alex Lacazette, Nabil Fekir, Mathieu Valbuena, Jérémy Morel, Christophe Jallet et Corentin Tolisso n’avaient donc pas été convoqués pour le voyage en Corse et ont travaillé à Décines avec Claudio Caçapa. Non titulaires, Lucas Tousart, Mouctar Diakhaby et Maxwel Cornet n’ont eux non plus pas joué la moindre minute, du fait notamment de l’arrêt du match à la pause. Sergi Darder, Jordan Ferri, Nicolas Nkoulou ou encore Maciej Rybus ont 45 minutes de jeu dans les jambes. La préparation de ce 1/4 de finale retour de Coupe d’Europe a été grandement perturbée mais nul doute que les Lyonnais ont le mental, les ressources et cette force collective pour surmonter toutes ces épreuves. Ils ne cessent de le prouver.

Sur le même thème