masculins / OL -AZ Alkmaar

Après OL-AZ Alkmaar (7-1) : La soirée de tous les records

Publié le 24 février 2017 à 11:07 par CC

Jeudi soir, les Lyonnais ont régalé le public du Parc OL à l’issue d’un 1/16 de finale retour de Ligue Europa qui a tenu toutes ses promesses. L’OL est qualifié et a marqué les esprits dans la compétition. Retour en chiffres.

9 buts d’écarts à l’issue des deux matchs

Sur l’ensemble des deux matchs, les attaquants olympiens auront malmené Tim Krul. En un peu plus de 180 minutes, le gardien international néerlandais aura encaissé la bagatelle de 11 buts. L’écart cumulé à l’issue de la double opposition entre l’OL et l’AZ Alkmaar (+ 9) est d’ailleurs le deuxième plus large dans l’histoire de la compétition. Seul les Espagnols de Valence ont fait mieux la saison dernière en l’emportant avec dix buts d’écart (6-0 et 4-0) face aux Autrichiens du Rapid de Vienne en 16ème de finale.



13 buts cumulés

Lors des deux rencontres, il y a aura eu du spectacle. 11 buts lyonnais et 2 autres pour Alkmaar… Ce total de 13 buts en deux matchs permet d’égaler le record de 2011 en Ligue Europa établit lors d’un quart de finale remporté haut la main par le FC Porto face au Spartak Moscou (5-1 et 5-2).



Plus large succès au Parc OL

Le public de l’enceinte de Décines n’avait encore jamais vu ça. Il avait pourtant été gâté la saison dernière lors de la « finale » pour la qualification en Ligue des Champions remportée 6-1 face à l’AS Monaco. Un record désormais effacé par cette démonstration face à l’AZ Alkmaar. En 29 matchs au Parc Olympique Lyonnais, l’équipe de Bruno Genesio présente désormais un bilan de 76 buts, soit une moyenne de 2,6 buts par match.



7 buts en Coupe d’Europe

Ce n’est pas la première fois dans la grande histoire européenne du club que l’OL parvient à inscrire 7 buts sur la scène continentale. C’était déjà arrivée à 3 reprises : En 1974, avec une victoire 7-0 face au club luxembourgeois de Differdange en 32e de finale de Coupe de l’UEFA (triplés de Bernard Lacombe et Michel Maillard), en 2004 pour un succès 7-2 sur le Werder de Brême en 1/8 de finale retour de Ligue des Champions (triplé de Sylvain Wiltord) et la dernière fois en 2011 lors d’un carton 7-1 sur les terres du Dinamo Zagreb avec un quadruplé de Bafé Gomis.



Fekir débloque son compteur européen

Il n’avait pas encore marqué sur la scène internationale. Il a mis fin brillamment à cette anomalie. Nabil Fekir a été l’un des grands artisans de la balade lyonnaise jeudi soir au Parc OL. En compagnie de Sergi Darder, Mouctar Diakhaby et Houssem Aouar, il a inscrit son premier but européen. Il a fait même beaucoup mieux en signant un triplé, le deuxième de sa carrière après celui réalisé sur le pelouse Michel D’Ornano de Caen le 29 août 2015. Cette prestation de haut vol lui permet de compter désormais cette saison 10 buts et 10 passes décisives en 32 matchs officiels.

Sur le même thème