masculins / OL - Strasbourg

Après OL-RCSA : les recrues ont réussi leur entrée en matière (4-0)

Publié le 06 août 2017 à 12:04 par SC/LM

Quatre recrues ont porté pour la première fois en match officiel leurs nouvelles couleurs olympiennes lors de la victoire face au promu strasbourgeois au Groupama Stadium. Retour sur leur performance.

L’OL a été porté par ses recrues pour sa première victoire de la saison. Mariano Diaz en tête. Auteur du premier but lyonnais (23’) mais surtout d’un doublé par la suite (61’), le nouveau numéro 9 de l’OL s'est beaucoup activé, avec notamment 6 tirs en 75 minutes de jeu. Positionné à la pointe de l’attaque, Mariano a parfaitement tenu son rang et assumé son rôle de buteur. Omniprésent dans la moitié de terrain adverse, il a également participé aux tâches défensives de son équipe en se repliant systématiquement à la perte du ballon et en réalisant un harcèlement incessant. Une performance récompensée d’un doublé qui lui permet de devenir le premier joueur à marquer lors de son premier match avec l’OL depuis un certain Lisandro Lopez, le 8 août 2009 contre Le Mans, et le premier à inscrire un doublé depuis Fred en 2005. 

Mariano

Bertrand Traoré, lui, n’a pas mis longtemps à se mettre en jambes. Il a même été le premier, sans doute parce qu’il connaissait déjà les lieux depuis son apparition dans l’enceinte avec l’Ajax Amsterdam la saison passée en Ligue Europa. Dès les premières secondes de la rencontre, l’ailier droit burkinabé a pris le meilleur sur ses défenseurs et aurait pu être le tout premier buteur de cet OL new-look (1’). Tout en vitesse et percussion, il a su tout au long du match faire des différences à l’image de son penalty provoqué en seconde période (59’). 

Marcelo a été moins sollicité que les autres. Mais il s’est déjà imposé comme le patron de la défense. C’est lui qui est à l’origine du sauvetage au tout début de la seconde période qui aurait pu coûter cher. Certainement un tournant alors que le score n’était que de 1-0 (46’). Le défenseur brésilien a dégagé une impressionnante sérénité sur toutes ses interventions et a été impeccable dans ses relances. 

Dernière recrue titularisée de la soirée, Fernand Marçal a multiplié les allers-retours sur son flanc gauche. Généreux dans l’effort, il a remporté d’innombrables duels et a même permis à l’OL de garder sa cage inviolée en sortant in extremis un ballon sur la ligne en toute fin de rencontre (87’). A noter que Kenny Tete, qui faisait partie du groupe, n’est pas entré en jeu et n’a donc pas eu encore l’occasion de disputer ses premières minutes officielles. Tout comme Ferland Mendy, qui a joué un peu plus tôt dans la journée avec la réserve professionnelle face à Andrézieux.

Marçal

Sur le même thème