masculins / OL - Lille J-1

Après un bel accroc... montrez les crocs!

Publié le 22 septembre 2007 à 18:49 par R.B

96 heures après « le fiasco » européen, les Lyonnais ont l’occasion de montrer un tout autre visage en championnat face à des Lillois qui collectionnent les nuls. Un cinquième succès de rang est attendu…

Cela ne sert à rien de se lamenter. C’est fait… c’est fait, l’OL a loupé son entrée sur la scène européenne 2007-2008. L’OL n’a pas montré au Camp Nou qualités et vertus passées, voire actuelles, qu’on lui connaissait face à un adversaire encore en rodage mais tellement fort techniquement, tactiquement ; une force rehaussée par la présence de magnifiques joueurs. Au-delà de tous les constats, évidents ou non, il n’y a pas de « honte » à perdre contre le Barca chez lui… et ne l’oublions pas, ce n’est que le début de la phase de poule.

Basta pour le continent, retour à l’hexagone où le sextuple champion de France a sérieusement remonté la pente depuis 4 rencontres en ayant pris 12 points sur 12 possibles. Dans le sillage de son buteur Benzema, Monsieur au minimum un but par match depuis 5 journées, l’OL semble avoir rechaussé ses bottes de géant. Face aux Dogues de Claude Puel, Alain Perrin fera peut-être tourné pour apporter fraîcheur et nouveauté. Peu importe les joueurs… même si la performance d’un Keita, d’un Cléber Anderson ou d'un Bodmer en milieu de terrain serait suivi avec acuité… la victoire et la manière sont simplement exigées.

Le LOSC a bien changé pendant l’été. 2 de ses brillants éléments ont quitté le Nord pour les bords du Rhône. Bodmer et Keita ont en effet revêtu la tunique du champion. Chalmé, Odemwingie, Tavlaridis, Schmitz… ne sont plus là. Des départs importants… Peu d’arrivées majeures à l’exception de Béria et tout dernièrement de celle de Patrick Kuivert… un Orange plus très vert. Ces Lillois collectionnent les nuls ; avancent ainsi au rythme d’un gentil escargot ayant ouvert le score 6 fois pour une seule victoire ! Une équipe forte en tête avec 5 buts inscrits dans le domaine aérien. Une équipe difficile à bouger et bien en place.

L’OL a donc l’opportunité de rebondir, de montrerr ses crocs. L’OL va recevoir 3 fois de suite dont 2 en championnat. Sur ses terres, il doit faire passer un message très fort, même si cela entraînera le constat récurrent que le championnat de France n’est pas à la hauteur des autres championnats européens et que cette domination doit être minimisée. Et patati... et patata. Au diable tous ces propos réducteurs… ce qui est fait n’est plus à faire.