feminines / OL - Arsenal J-6

Arsenal, « avec quelques faiblesses aussi »

Publié le 08 novembre 2007 à 11:00 par MG

Mercredi prochain, dans 6 jours, l’équipe championne d’Europe, Arsenal Ladies, se présentera sur la pelouse de Gerland face aux lyonnaises entraînées par Farid Benstiti pour le premier affrontement des quarts de finale de la Coupe d’Europe.

Le groupe d’olympiennes n’a rien à perdre dans cette rencontre de très haut niveau. Pour sa première participation à une compétition européenne, l’OL féminin a déjà marqué l’histoire du club en passant haut la main les 1ère et 2ème phases de poule sans difficulté.

Les partenaires de Sonia Bompastor n’ont encaissé qu’un seul but en 6 matchs européens mais ont su en inscrire 31, dont quelques chefs d’œuvres, propriétés de Katia (6), Louisa Nécib (5), Camille Abily et Sandrine Brétigny (4), Elodie Thomis (3), Sonia Bompastor, Shirley Cruz et Wendy Renard (2), Amandine Henry, Simone et Sandrine Dusang (1).

En accueillant la meilleure équipe européenne du moment, Farid Benstiti semble pourtant serein et confiant. Il a supervisé la formation anglaise le week-end dernier. Rencontré mardi après-midi dans les couloirs de l’OL, le coach nous a livré ses impressions sur le champion d’Europe. Il a ensuite affirmé sa confiance au duo de défenseur Sandrine Dusang et Laura Georges, duo composé pour la première fois sur la pelouse de Gerland lors des précédents matchs européens (OL-Brondby). Et a fait enfin un état des lieux sur le dossier du recrutement d’une gardienne. Dossier ouvert après la blessure à l’épaule d’Emeline Mainguy lors du match OL-Sparta Prague. Véronique Pons, portière numéro 1, étant elle aussi out pour une bonne partie de la saison.


Farid Benstiti :
J’ai vu la 1ère mi-temps du match puisque les vestiaires d’Arsenal ont été cambriolés [le match a été interrompu]. Ca m’a largement suffit. C’est une bonne équipe, ce n’est pas une surprise. Elles ont un jeu qui ressemble à celui des garçons avec un jeu court, constamment vers l’avant, mais avec quelques faiblesses aussi. Ici à Gerland, sincèrement, si on est solide derrière et au milieu, je crois que nos attaquantes auront des occasions de buts. Il y a des individualités à Arsenal Ladies qui permettent à cette l’équipe de rester dans le camp adverse longtemps. Elles pressent systématiquement sur les retours de ballon et nous empêchent d’évoluer normalement.
A Gerland, la configuration sera différente mais je n’ai pas l’impression que ce soit, de nature, une équipe qui défende.

Souvenir de France-Angleterre…
Elles ont une revanche à prendre sur l’élimination de la France par l’Angleterre pour la dernière coupe du Monde. 80% de l’équipe d’Arsenal composent l’équipe d’Angleterre et 80% de notre équipe [8 joueuses] composent l’Equipe de France. Beaucoup de filles auront une revanche particulière, comme si elles recevaient l’équipe d’Angleterre.

Tactiquement, « reste à choisir les joueuses »…
Arsenal joue un peu comme nous, avec 4 défenseurs, 2 milieux défensifs, 1 milieu offensif et 3 devant. Je connais le système dans lequel je vais jouer face à Arsenal. Mais lignes sont bien définies. Reste maintenant à choisir les joueuses qui correspondent le mieux. Evreux [dimanche prochain] ne va rien changer. C’est un match comme un autre, un match de championnat. C’est surtout à l’entraînement que nous préparons Arsenal.

Dusang-Georges, « elles n’ont pas peur »…
Le duo Dusang-Georges dans l’axe, oui je pense le reconduire. On va certainement évoluer dans une défense classique. Wendy est une jeune joueuse, elle va vite, elle est pied droit et gauche. Mais elle doit prendre confiance et se faire à tous les postes. L’intensité et l’émotion que suscitent une coupe d’Europe me font penser que ces jeunes joueuses doivent prendre leur temps. Ce couloir droit permet à Wendy d’assoir son jeu. Sandrine Dusang et Laura Georges sont bien expérimentées et elles n’ont pas peur.

Pas de nouvelle gardienne…
On avait envie d’engager une gardienne expérimentée en effet, suite à la blessure d’Emeline Mainguy. Mais on se rend compte qu’il est très difficile dans le foot féminin de recomposer une équipe en cours de saison.
Le docteur nous a appris cette semaine que la reprise d’Emeline Mainguy était en bonne voie. Si Emeline est prête pour Arsenal, elle jouera. Sinon, on fera jouer Alexandra Muci. Ce n’est pas grave.

OL – ARSENAL
¼ de finale de la Coupe d’Europe
Mercredi 14 novembre 19h
Stade de Gerland
Et sur OLTV en direct dès 18h45, avec les commentaires de Maryline Genevrier et Cécile Locatelli.
[IMG42488#C]
Sur le même thème