masculins / PSG 0 - OL 0

Au lendemain du PSG... et avant Manchester

Publié le 20 novembre 2004 à 12:50 par R.B

[IMG3740L]Rentrés sur Lyon tard dans la nuit après leur match nul contre le PSG, les Lyonnais se sont retrouvés à <b>Tola Vologe</b> pour le traditionnel décrassage de lendemain de match. Soins, récupération pour la majorité du groupe ; tennis-ballon avec Bergougnoux, Clement, Nilmar, Gomez, Bats, Hartock, Berthod, Le Guen, Colleu, Puydebois. Les Olympiens ont rendez-vous dimanche matin pour un entraînement à 10h.

Rentrés sur Lyon tard dans la nuit après leur match nul contre le PSG, les Lyonnais se sont retrouvés à Tola Vologe pour le traditionnel décrassage de lendemain de match. Soins, récupération pour la majorité du groupe ; tennis-ballon avec Bergougnoux, Clement, Nilmar, Gomez, Bats, Hartock, Berthod, Le Guen, Colleu, Puydebois. Les Olympiens ont rendez-vous dimanche matin pour un entraînement à 10h.

On pouvait se demander comment les partenaires de Sidney Govou avaient pris ce match nul dans les conditions que l'on connaît. « Déçus ? Non. On aurait signé pour un 0 à 0 avant la rencontre. Certes, nous avons eu plus de 60% de possession de ballon ; on a dominé, mais sans avoir réellement d'opportunités de marquer. On s'est peut-être trop précipité et on n'a pas assez écarté le jeu. On reste invaincu, on n'a pris de but et on a concédé très peu de situations dangereuses. Je crois qu'il a manqué un peu de fraîcheur et d'automatismes, ce qui n'est pas surprenant avec tous nos sélectionnés ». Jérémy Berthod aborde ensuite le sujet Manchester. « Ce match va décider de la première place du groupe. Et la jouer contre Manchester, c'est encore plus marquant. On va là bas pour faire un résultat. En Champions League, nous sommes invaincus et nous voulons le rester. Nous sommes en confiance… ».

Au moment de regagner sa voiture, Jérémy découvrira qu'elle était décorée avec une écharpe du Real Madrid et avec une enveloppe derrière l'essuie glace gauche. Une enveloppe signée par son frère Alexandre. On l'a déjà dit dans la famille Berthod, Jérémy est un inconditionnel de Barcelone et son frère du Real Madrid. Ce week-end c'est le Classico. Les 2 Frangins n'hésitent pas à se chambrer… Sur l'enveloppe, un petit mot : tu en auras besoin. Dans l'enveloppe… des mouchoirs pour « sécher » sa déception ! On ne sait pas ce que Jérémy a réservé à son frangin...



Nicolas Puydebois était lui aussi attendu par la presse. Le grand « Nico » avoue gentiment qu'il ne souhaite plus trop parler juste avant les matches. « Je préfère rester dans l'ombre avant et me mettre en pleine lumière sur la pelouse pendant le match. Avant, je suis dans ma bulle. Parler, c'est dangereux… surtout si tu te loupes. Tu as l'air malin après ! » Lui aussi revient sur le nul contre le PSG. « Bien sûr, il y a un peu de frustration, mais les Parisiens à 10 ont bien défendu. On n'a pas pris de but, on est toujours invaincu. Dans ce genre, tu dois toujours rester sur tes gardes, surtout quand il y a un gars comme Pauleta en face. J'ai été surpris par le comportement du PSG. Cette équipe était tendue ; mais je ne pensais pas qu'elle allait péter les plombs. Nous, si on continue à gagner à la maison et que l'on ne perde pas à l'extérieur, à la fin on ne sera pas loin du titre ».

Et ce match à Manchester ? « Nous, on est déjà qualifié. L'OL est dans une logique de compétition, de très haut niveau, de victoires. Que cela soit Strasbourg ou Manchester, c'est pareil. On sait que si l'on termine 1er du groupe, on rencontrera un second, même si cela peut-être une grande équipe. Je n'ai pas de pression. J'ai envie tout simplement de prendre du plaisir à Old Trafford. En plus, c'est un rêve de gosse. J'étais fan d'Eric Cantona et de MU. Alors, imagine… jouer contre les Mancuniens dans leur stade avec le maillot de l'OL sur le dos, que peut-il y avoir de plus beau ? Peut être de porter le maillot de Manchester… Si on m'avait dit cela, il y une dizaine d'années, je ne l'aurais pas cru ! Je vais donc prendre du plaisir grâce à Greg. Pour moi, c'est du bonus. J'assure son intérim. Tout est clair dans ma tête. Il me reste à me mettre en évidence en servant le groupe. Affronter Rooney et les autres ? J'ai confiance dans mes défenseurs ; et puis c'est une bonne façon de se jauger. Si on fait un résultat, cela voudra dire quelque chose. J'aime bien le foot anglais. Il y a de l'engagement à tous les niveaux. Les supporters applaudissent tous les gestes. J'apprécie cet esprit combattant. Le foot là bas est un spectacle. Jouer en Angleterre un jour ? Pourquoi pas ».

Que sais-tu de l'arrivée d'un gardien ? « Moi, je fais mon boulot à l'entraînement, en match. Les dirigeants font ce qu'ils veulent. Je le répète, j'assure l'intérim de Greg. Je ne suis pas au courant de ce qui peut se passer. Si un gardien devait arriver, je préférerais bien évidemment qu'il soit pris pour être ma doublure… »



R.B



Sur le même thème