masculins / OL - Nancy J-3

Au revoir Mickaël... ciao l'artiste

Publié le 17 août 2005 à 15:52 par SR

Mickaël Essien est venu une dernière fois Tola Vologe, avec le sourire cette fois-ci, pour saluer ses coéquipiers, ses partenaires, ses coachs…ses amis. Un moment d'émotion, qu'il traduirait plutôt de « soulagement »... [IMG6458L]

L'entraînement était à huis clos ce matin pour un effectif réduit, sans les internationaux français, malien, sénégalais, brésilien et norvégien. A la sortie de l'entraînement, Benoît Pedretti réagissait au micro d'OLTV sur l'entraînement... Puis sur le départ de Mike (Essien): « On a fait une opposition ce matin afin de conserver le rythme et de rester au niveau de ceux qui ont décollé en sélection nationale. Pour nous, le match contre Nancy est encore loin puisque les internationaux sont absents à l'entraînement. C'est une semaine particulière. On a un calendrier pas facile durant ce mois d'août et jusqu'ici, on ne s'en sort pas mal. Il nous faut gagner samedi. De ce fait, le point pris à Marseille serait un bon point. Concernant Mickaël ? C'est un épisode qui se termine pour lui. Cela va lui faire du bien puisque ce devait être un moment difficile à vivre. On perd un très grand joueur mais on fait confiance aux dirigeants qui ont déjà prouvé par le passé qu'ils arrivaient à conserver une équipe compétitive malgré plusieurs départs. »



Mickaël Essien, justement, est venu une dernière fois à Tola Vologe, avec le sourire cette fois-ci, pour saluer ses coéquipiers, ses partenaires, ses coachs…ses amis. Un moment d'émotion, qu'il traduirait plutôt de « soulagement », avant de confirmer « le transfert est enfin fait. Je me retrouve enfin, en étant conscient que cela fait parti du foot. Je vais pouvoir tenter autre chose à Chelsea.

Mes collègues ? Ils sont contents pour moi. Ils ont toujours été là, même durant cette période difficile, ils ne m'ont pas lâché… Merci.

Mes souvenirs ? Je garderai toujours en mémoire mes deux premiers titres de champion de France acquis ici, avec Lyon. C'est un souvenir impérissable.

Chelsea ? Je ne fais pas attention à la concurrence, disons plut�t qu'elle ne me fait pas peur, au contraire. Elle m'a aidé à progresser par le passé, pourquoi ne le ferait-elle plus aujourd'hui ? »



Mike s'en va donc à Londres et nous laisse ici de belles images tirées de sa joie de vivre, ses grimaces, ses sourires... Comme le disait si bien Paul Le Guen « ce garçon simple est généreux dans l'effort, dans la vie, sauf dans la parole. Mais il n'a pas besoin de s'exprimer pour que l'on comprenne…»



Pour un simple rappel, le Ghanéen a participé à 51 des 53 rencontres olympiennes la saison passé. Il est entré en jeu à la mi-temps contre Monaco ; il a été expulsé au stade Louis II à la 65ème minute de jeu et il a été remplacé contre Bordeaux à la 58ème. Il était suspendu face à St-Etienne et Lille (en Coupe de la Ligue). Soit 4 476 minutes sur le total de 4 770.



Essien a été récompensé en recevant le trophée des "Ballons du Progrès" 2004-2005. Trophée honorant le meilleur joueur de l'OL durant la saison aux travers des notes récoltées au fil des matchs dans le quotidien lyonnais. Sans oublier que l'UNFP l'a déclaré meilleur joueur du championnat de France alors que Canal+ et l'Equipe l'avaient élu joueur du mois…



La perle ghanéenne a débuté sa carrière en France le 30 septembre 2000 lors de Bastia – Metz. « Mickaël ? Oh la, la… il est trop fort. S'il continue comme cela, l'OL ne pourra pas le garder… ». Ces propos étaient signés par Claudio Caçapa dans le journal l'Equipe juste avant le déplacement à Fenerbahçe. En plus des rencontres disputées sous le maillot olympien, le natif d'Accra a souvent pris l'avion pour rejoindre sa sélection nationale bien engagée dans la course à la qualification au mondial allemand et en Coupe d'Afrique des Nations.



A quelques mètres de cette timide et rapide réaction, Jérémy Berthod lui souhaitait « Bonne Chance. Pourquoi ne pas se revoir en Ligue des Champions. (…) Je suis content pour Mike, content qu'il puisse réaliser son rêve. Lyon perd un grand joueur… mais personne n'est irremplaçable. »



SR
Sur le même thème