masculins / stage tignes

Au royaume d’Aly Cissokho

Publié le 04 juillet 2010 à 19:44 par R.B

Après une matinée consacrée au repos, le groupe olympien a retrouvé le terrain à 17h… Evidemment la pluie s’est de nouveau invitée pendant la séance…

Près de deux heures sur la pelouse du stade Eric Cantona. Echauffement avant la première séance de fractionné de la saison. Deux fois 10 minutes de 30 x 30 pour  les joueurs de champ ; une seule pour les trois gardiens. A ce jeu essoufflant, où il faut courir 30 secondes pour atteindre deux balises situées à 120/130m et se reposer 30 secondes avant de repartir, Aly Cissokho n’a pas beaucoup d’équivalent. Cela correspond à ces montées et retours qu’il fait en match. Le latéral gauche n’était pas le seul à avaler ces répétitions avec une certaine aisance.

Place ensuite au ballon avec des passes dans les intervalles en trois groupes. La qualité, la justesse de la passe, le mouvement. Puis sur un demi-terrain, jeu avec d’abord trois touches de balle avant une séquence libre. De l’envie, de l’engagement sur une pelouse rendue glissante par la pluie parfois intense.

Retour au calme à 19h par des étirements avant une séance de dédicaces près du bus. Malgré le temps pluvieux, de nombreux supporters ou spectateurs avaient fait le déplacement. Lundi, trois séances dont celle du réveil musculaire. Notons que Lisandro n’a pas participé à la séance collective et que le jeune gardien Mathieu Gorgelin l’a arrêtée en raison d’une petite douleur musculaire. Pendant le jeu, Källström et Gassama ont travaillé avec Sonny Anderson.