masculins / Nice - OL J-1

Au tour des Niçois... pour la passe de trois?

Publié le 25 août 2006 à 16:42 par R.B

Une des lanternes rouges reçoit un des leaders. Nice n’a toujours pas gagné… l’OL est invaincu. Avant la première coupure de la saison et un marathon de 6 matchs en 21 jours, les Lyonnais ont l’occasion de marquer des points supplémentaires.

Depuis leur retour en L1 en 2002-2003, les Aiglons ne tirent pas dans la même catégorie que les Olympiens, mais à chaque fois au Stade du Ray, ils ont donné du fil à retordre au club désormais quintuple champion de France. A chaque fois, l’OL n’a inscrit qu’un petit but synonyme cependant de 3 succès et d’un nul. Ce stade du Ray est un mini chaudron où l’on apprécie les joueurs qui mouillent le maillot. Dans ce registre là, les supporters azuréens sont servis avec les Varrault, Echouafni, Balmont, Abardonado, Rool… Ce dernier ayant déjà été sanctionné de 3 cartons jaunes en 3 rencontres ! De la sueur, des tripes mais aussi de la technique, de la vitesse à l’image de Koné, Vahirua, Moussilou… et un jeune gardien Lloris en super forme.

Cette équipe rouge et noire propose du jeu et souvent du beau jeu. Cela n’a pas changé d’une saison à l’autre. Reste à marquer des buts pour obtenir des résultats. « Sur un match tout est possible ; l’OGCN réussit toujours bien face aux grosses équipes… ». L’ancien lyonnais Florent Balmont a toujours fait de grosses prestations face à son club formateur sans jamais le battre que ce soit avec Toulouse ou avec Nice. Attention au Pittbull ! L’ancien strasbourgeois Cédric Kanté devrait faire ses débuts dans le groupe

Les Lyonnais aiment les voyages. 41 points pris loin de Gerland la saison dernière avec notamment 12 victoires. Et déjà 6 points dans les bagages en 2 déplacements rehaussés de 5 buts inscrits! La formule Un du président Jean-Michel Aulas n’a pas encore totalement fini son rodage pour les raisons que l’on connaît. Mais elle est déjà bien lancée, toujours aussi racée, solide dans ses jambes et sa tête, batailleuse, n’hésitant pas à mettre les crampons dans le cambouis, respectueuse de ses adversaires. Mis à part Govou, Müller et bien évidemment Alou Diarra, tous les joueurs ont participé un peu ou beaucoup aux 3 premières rencontres. A quelques heures de la clôture de la période des transferts, Gérard Houllier peut faire jouer la concurrence pour ce rendez-vous méditerranéen. Il sera toujours question du remplacement « temporaire » de « Djila » en attendant l’intronisation d’Alou. Et puis qui jouera sur le côté droit? Wiltord ? Clerc ? Benzema ? Müller et Squillaci seront-ils une nouvelle fois sur le banc ? Titulaires ou remplaçants, ces Olympiens ont déjà montré leur savoir faire.

Au Stade du Ray, l’OL va achever son mois d’août avant une première coupure sauf pour les nombreux internationaux. Puis l’heure viendra du premier marathon de la saison avec l’entrée en Champions League. « Nous sommes de mieux en mieux et nous irons de mieux en mieux… » a dit en substance Gérard Houllier lors de son traditionnel point presse de veille de match. « Mon équipe ne refuse pas le combat ; il y aura certainement plus d’engagement à Nice qu’à Bordeaux. Cela n’est pas fait pour nous déplaire. Cette équipe niçoise a de très nombreuses qualités. Il ne faut surtout pas la juger sur son nombe de points après 3 journées ». Alors, ce serait bien de clore ce mois d’août par une nouvelle victoire. La 3ème en 3 déplacements de suite. L’OL de Gérard Houllier a déjà fait ce genre de série et même mieux (4 succès) par 2 fois lors de l’exercice 2005-2006. C’est parfois bien lorsque l’histoire est un éternel recommencement.
Sur le même thème