masculins / Revue de presse

Aujourd'hui dans la presse

Publié le 16 septembre 2009 à 11:10 par TS


[IMG50014#C]
Dans L’Equipe, l’OL fait la une du quotidien : « Tous derrière Lyon ! ». « Le premier succès français en C1 sera-t-il pour ce soir ? », s’interroge le journal, après la défaite de l’OM face à Milan (1-2) et le match nul des Girondins de Bordeaux à la Juventus Turin (1-1) hier soir. « L’envie de savoir », pour notre confrère Vincent Duluc, qui estime que « Lyon doit viser une première place qui dégagerait mieux son horizon ». Mieux, il pense que « la venue de la Fiorentina est le moyen le plus simple et le plus direct pour engranger les points qui permettront de passer l’hiver ».

« Jovetic, le buteur ébouriffé », L’Equipe estime que « le Monténégrin de dix-neuf ans, considéré comme l’héritier de Dejan Savicevic, est un des atouts de la Fiorentina cette saison ». Page suivante, « Cissokho, on attend la suite », pour Régis Testelin, qui affirme que « même si le successeur de Grosso a solidifié le couloir gauche de l’OL, l’exigence ne s’arrête pas là ».

Pour Le Progrès, « L’OL est en mission », et estime que « ce match constituera un vrai test pour un ensemble remodelé et redynamisé». Puis, dans une longue interview, Cris, le défenseur lyonnais, se livre et avoue que « tout est différent cette saison » à l’OL.

Enfin, le duel des deux gardiens de but français Hugo Lloris-Sébastien Frey passionne la presse ce matin. « Frey-Lloris à l’heure de vérité », pour Le Progrès, « La guerre des goals », pour le Figaro. Ce dernier estime que « les deux gardiens poursuivent leur duel à distance, affamés de revanche ».

Dans Le Parisien, Michel Bastos est mis à l’honneur. « Bastos, l’artificier lyonnais », titre le quotidien, qui affirme que le Lyonnais « aborde sa deuxième Ligue des Champions avec un costume de dynamiteur » après son début de saison fracassant avec l’OL. « On peut créer la surprise », estime-t-il, avouant que « l’OL peut aller très loin dans la compétition ».

« Govou, le fort tranquille », titre le journal Libération. Notre confrère Olivier Bertrand dresse le portrait « d’un des joueurs les plus tranquilles que l’on puisse croiser dans l’univers particulier de l’Olympique Lyonnais. L’un des plus simples et pourtant, sans doute, le plus important dans l’effectif professionnel ».


[IMG50014#C]